Pédophilie : le pape demande pardon

  • A
  • A
Pédophilie : le pape demande pardon
@ REUTERS
Partagez sur :

Pour la première fois, Benoît XVI a explicitement "demandé pardon" pour les abus sexuels.

Il était quasi impossible pour le pape de faire l’impasse sur la question. Pour la première fois, Benoît XVI a explicitement "demandé pardon" pour les abus sexuels commis par des prêtres "à l'égard des petits", en clôturant vendredi une année sacerdotale entachée par une cascade de scandales pédophiles au sein de l'Eglise catholique.

Lors d'une messe concélébrée place Saint-Pierre avec 15.000 prêtres venus d'une centaine de pays, le pape a "promis" que l'Eglise allait "faire tout ce qui est possible" pour que les "abus" sexuels sur des mineurs de la part d'hommes d'Eglise "ne puissent jamais plus survenir".

Accompagner les prêtres

Il a ainsi "promis" que l'Eglise ferait "tout ce qui est possible pour examiner attentivement l'authenticité de la vocation" des futurs prêtres, et "mieux encore accompagner les prêtres sur leur chemin, afin que le Seigneur les protège et les garde dans les situations difficiles et face aux dangers de la vie". Ces scandales entraînent "un devoir de purification", a-t-il affirmé.

Depuis la publication en novembre d'un rapport en Irlande faisant état de centaines d'abus sexuels commis sur des enfants par des prêtres couverts par leur hiérarchie, les révélations sur des affaires de ce type se sont multipliées dans plusieurs pays d'Europe, y compris en Allemagne, pays natal du pape, en Amérique du Nord et en Amérique latine.

Benoît XVI avait déjà évoqué la question dans une lettre aux catholiques irlandais, lors de son voyage au Portugal en mai ou à Malte en avril. Mais il n'avait jamais, jusqu'à présent, prononcé le mot "pardon", ni évoqué de façon aussi explicite "les abus contre les petits".