Paula Deen, la dégringolade d'une chef

  • A
  • A
Paula Deen, la dégringolade d'une chef
@ REUTERS
Partagez sur :

RÉCIT - Véritable icône aux États-Unis, la star des fourneaux est au cœur d’une polémique.

C’est un peu comme si notre Cyril Lignac national était déchu du jour au lendemain. Le dernier feuilleton qui tient en haleine les médias américains a pour principale protagoniste Paula Deen, 66 ans, star de la cuisine, à la tête d’un petit empire commercial. Accusée de racisme, la chef, icône de la cuisine du Sud américain, voit son étoile pâlir et ses sponsors la lâcher. Récit d’une dégringolade.

Une véritable institution américaine… Tous les Américains connaissent son visage : depuis une dizaine d’années, Paula Deen est une institution aux États-Unis, avec une émission télévisée sur la Food Network, une quinzaine de livres de cuisine, deux restaurant à Savannah, en Géorgie, des lignes de produits, un site Internet et des dizaines de partenariats commerciaux. Cette mère de famille, partie de rien et connue pour son amour de la nourriture grasse, a fini par devenir une riche femme d’affaires. A tel point qu’elle a été classée par Forbes au quatrième rang des chefs gagnant le plus d’argent, avec 17 millions de dollars en 2012.

Amatrice de friture, Paula Deen n'hésite pas à faire frire une part de... cheesecake :

… Poursuivie en justice. Mais le 25 juin, tout s’écroule : des documents de justice sont rendus publics, sous la forme d’une déposition datant du 17 mai, dans le cadre d’une procédure lancée par l’ancienne directrice de l’un de ses restaurants. Lisa Jackson poursuit en effet son ex-patronne et le frère de celle-ci pour harcèlement sexuel et propos racistes. Dans ce texte, Paula Deen reconnaît avoir employé le mot "nègre" en racontant une agression par un Noir armé, en 1987, alors qu’elle travaillait dans une banque. Elle admet avoir utilisé le terme à d'autres occasions, "il y a très longtemps".

Le web et les médias s’emballent. Il n’en fallait pas plus pour que Twitter et la presse s’enflamment. Invitée sur le plateau de NBC vendredi, celle qui est surnommée "The Lady" se défile au dernier moment, créant l’incident. Le même jour, plusieurs vidéos sont publiées sur YouTube. On y voit la star, en larme, présentant des excuses et reconnaissant "avoir tenu des propos blessants".

Les excuses de Paula Deen (en anglais) :

Dans la foulée, Food Network annonce que son contrat ne sera pas renouvelé. Et les langues se délient : d’anciens employés racontent avoir été victimes de discrimination raciale. En guise de plaisanterie, Paula Deen aurait en outre évoqué une cérémonie de mariage de style "plantation" pour son frère, avec des serviteurs noirs.

Lâchée par ses sponsors. Depuis lundi, c’est au tour des nombreux sponsors de Paula Deen de jeter l’éponge. Les géants de la distribution Walmart, ou du bricolage, Home Depot, ont mis fin à leur contrat avec la chef. Elle qui avait admis l’an dernier souffrir d’un diabète de type 2 ne sera plus non plus le visage du traitement sans insuline des laboratoires Novo Nordisk, note le L.A. Times. Finies aussi les campagnes de promotion pour des jambons du groupe Smithfield Foods, indique CNN. Réinvitée par NBC, Paula Deen, une nouvelle fois en larmes, a nié être raciste et assuré n’avoir "jamais voulu blesser personne intentionnellement".

L'interview de Paula Deen sur NBC (en anglais) :

La chef a tout même gardé quelques sponsors et conserve des fans. Sur Facebook, une page intitulée "Nous soutenons Paula Deen" a déjà recueilli plus de 480.000 "J’aime". Mais il faudra sans doute plus à l’icône culinaire pour sortir indemne de la tempête.