Pas de solution en Syrie avec Assad, selon les pays du G7

  • A
  • A
Pas de solution en Syrie avec Assad, selon les pays du G7
Les chefs de la diplomatie du G7 se sont retrouvés lundi et mardi en Toscane pour faire le point sur la Syrie. @ PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
Partagez sur :

"Ce n'est pas une position d'agressivité a l'égard des Russes, plutôt une main tendue", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

Les ministres des Affaires étrangères du G7 sont tous d'accord pour reconnaître qu'aucune solution n'est possible en Syrie tant que le président Bachar al-Assad sera au pouvoir, a déclaré mardi à Lucques (centre) le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault.

Pas d"agressivité" mais "une main tendue" envers les Russes. L'ensemble des participants au G7 et à la réunion élargie avec plusieurs pays arabes (Qatar, Jordanie, Emirats arabes unis, Arabie saoudite) et Turquie ont insisté pour dire qu'"il n'y a pas d'avenir de la Syrie possible avec Bachar al-Assad", a-t-il déclaré lors d'un point de presse. "Ce n'est pas une position d'agressivité a l'égard des Russes, plutôt une main tendue, dans la clarté", a-t-il insisté.

Rentrer dans le processus politique. Mais, a-t-il ajouté, "maintenant ça suffit (...) il faut sortir de l'hypocrisie et rentrer très clairement dans le processus politique". Les chefs de la diplomatie des pays du G7 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, France et Italie) se sont retrouvés lundi et mardi en Toscane pour faire le point sur la Syrie et afficher leur unité avant la visite à Moscou du secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson. "Nous voulons amener la Russie à soutenir le processus politique en vue d'une résolution pacifique du conflit syrien", a indiqué de son côté le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel, cité dans un communiqué. Le ministre allemand a précisé que c'était là la position du secrétaire d'Etat américain. "Il a tout notre soutien pour ses pourparlers à Moscou mercredi", a-t-il encore affirmé.