"Pas de doute" que la Syrie a conservé des armes chimiques, selon le Pentagone

  • A
  • A
"Pas de doute" que la Syrie a conservé des armes chimiques, selon le Pentagone
"C'est une violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, et elle devra être traitée au niveau diplomatique", a estimé le chef du Pentagone.@ MANDEL NGAN / AFP
Partagez sur :

Une étude israélienne a montré que le régime Assad était toujours en possession de "plusieurs tonnes" d'armes chimiques, ce que le président syrien dément.

Le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis a affirmé vendredi lors d'une visite en Israël qu'il n'y avait "pas de doute" que le régime syrien de Bachar al-Assad a conservé des armes chimiques.

Violation des affirmations de destruction. S'exprimant devant la presse en présence du ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman, Jim Mattis a mis en garde le régime syrien contre un recours aux armes chimiques après l'attaque chimique présumée du 4 avril sur une localité du nord de la Syrie. L'armée américaine avait alors réagi en menant une frappe contre une base aérienne syrienne. "Il ne peut y avoir aucun doute pour la communauté internationale que la Syrie a conservé des armes chimiques, en violation à son accord et à ses affirmations sur leur destruction", a affirmé Jim Mattis.

"Plusieurs tonnes" d'armes chimiques ? "C'est une violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, et elle devra être traitée au niveau diplomatique", a ajouté le chef du Pentagone, en soulignant que la frappe américaine mettait en garde le régime de ne pas recourir "à nouveau" aux armes chimiques. Une étude israélienne a montré que le régime Assad était toujours en possession de "plusieurs tonnes" d'armes chimiques, a confirmé un responsable militaire.

Démenti d'Assad. Le président syrien a fermement démenti avoir utilisé des armes chimiques contre la localité rebelle de Khan Cheikhoun, qualifiant les multiples accusation de "fabrication à 100%". Il a répété à plusieurs reprises que son régime ne possédait plus d'armes chimiques depuis leur destruction en 2013 après un accord américano-russe sur le démantèlement de l'arsenal chimique de la Syrie, encadré par une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.