Pas de chasse aux fumeurs à Amsterdam

  • A
  • A
Pas de chasse aux fumeurs à Amsterdam
Il existe plus de 600 coffee shops aux Pays-Bas.@ Max PPP
Partagez sur :

La police de la capitale hollandaise ne dira rien aux étrangers qui consomment du cannabis.

>> L'info. Les touristes, fans de fumette, vont pouvoir continuer leur "pèlerinage" à Amsterdam. Alors qu'une interdiction nationale entrera en vigueur l'an prochain, les forces de police de la capitale hollandaise fermeront les yeux sur les étrangers achetant du cannabis dans leurs coffee-shops.

"Il a été décidé que les autorités chargées de l'application du droit à Amsterdam n'auront pas pour priorité de s'assurer (que les consommateurs) soient résidents de la ville", a écrit Eberhard van der Laan dans une lettre au gouvernement.

cannabis amsterdam 930-1000

© Reuters

• Où en est le "plan cannabis" ? Cette déclaration met fin à des mois d'incertitude concernant l'application de l'interdiction pour les personnes non résidentes d'acheter du cannabis, loi passée sous le gouvernement de coalition nationale qui a depuis chuté. En novembre, l'exécutif avait déjà entamé un retour en arrière sur la "carte cannabis", censée progressivement interdire la vente de drogues douces aux étrangers dans les 650 coffee-shops néerlandais.

Dans une lettre adressée au parlement néerlandais, le ministre de la Justice, Ivo Opstelten avait annoncé que cette mesure était abandonnée au niveau national. "C'est au niveau local que l'on a la meilleure vision pour déterminer quelles mesures sont efficaces", a-t-il ajouté. Concrètement, si le critère de la résidence restera bien inscrit dans la loi, chaque ville pourra désormais décider de l'appliquer ou non dans leur municipalité, en décidant par exemple d'effectuer ou non des contrôles.

asmterdam bandeau 930-310

© Reuters

• Pourquoi Amsterdam ne veut pas appliquer la loi ? Cette loi a été très mal accueillie par les autorités amstellodamoises, la ville abritant quelque 200 "coffee shops". Ils constituent une source importante de revenus pour la population locale. Sur les six à sept millions de touristes qui visitent la capitale batave chaque année, "un sur trois se rend dans un coffee shop", a précisé le maire d'Amsterdam. "Notre crainte est que, si nous appliquons l'obligation de résidence, (ces touristes) n'achètent du cannabis dans la rue", a prédit le premier magistrat de la ville.

cannabis 930

© Max PPP

Quelques restrictions... A compter du 1er janvier, Amsterdam imposera toutefois quelques restrictions sur l'usage du cannabis. Les "coffee shops" devront par exemple se situer à plus de 250 mètres de tout établissement scolaire. Une quarantaine d'entre eux vont donc devoir fermer.

Les joints, comme les cigarettes, seront également interdits aux moins de 18 ans et bannis des écoles. Amsterdam est la première ville du pays à mettre en œuvre cette interdiction. La porte-parole de la Ville, Iris Reshef, a rappelé que les écoles ont toujours empêché l’usage de la marijuana. Mais ces institutions estiment également que cette politique est difficile à appliquer, en particulier lorsque les élèves fument sur le campus d’une institution ou à proximité.