Pas d'homos dans Star Wars

  • A
  • A
Pas d'homos dans Star Wars
Certaines associations religieuses conservatrices s'insurgent contre une option du jeu vidéo Star Wars, qui permet des relations homosexuelles.@ CAPTURE D'ECRAN DAILYMOTION
Partagez sur :

Aux Etats-Unis, des groupes religieux s'insurgent contre un jeu vidéo tiré de la saga.

Dans le monde de Star Wars aussi, les droits des homosexuels font débat. Dans son dernier jeu vidéo en ligne inspiré de l'univers, "Star Wars : The Old Republic", le développeur Electronic Arts propose de laisser la possibilité à certains personnages de développer des relations homosexuelles, rapporte le site Newser.

L'initiative n'est pas du goût de tout le monde et certaines associations américaines, comme la Florida Family Association, sont vent debout contre ce qu'ils voient comme une forme de "propagande" introduite dans le jeu après les pressions d'"extrémistes LGBT".

Les joueurs "du côté obscur"

"Trop c'est trop", s'insurge David Caton, fondateur de la Florida Family Association, pour qui les militants LBGT "tentent de s'emparer de l'esprit de nos enfants en passant par les émotions intenses qu'ils ressentent en jouant aux jeux vidéo", rapporte le site Houston Press. L'association a même appelé les internautes à bombarder d'e-mails Electronic Arts et sa division BioWare, qui a réalisé le jeu.

Quant au Family Research Council, un groupe de lobbying chrétien conservateur présent à Washington, il estime carrément que "la plus grande menace pour l'empire pourrait être les militants homosexuels" et que les joueurs de Star Wars "sont déjà passé du côté obscur".

Une pétition en ligne attaquée

L'affaire est même en train de tourner à la guerre virtuelle outre-Atlantique : en réaction, le site AllOut.org, qui milite pour les droits des homosexuels, a lancé une pétition en ligne. Mais alors que la pétition avait dépassé les 60.000 signataires, le site a été l'objet d'attaques de spammeurs, rapporte Forbes.

De son côté Electronic Arts affirme, selon le site Cnet, qu'il n'a aucune intention de retirer son option du jeu. L'éditeur n'en est d'ailleurs pas à son coup d'essai : dans le monde virtuel des Sims 3, sorti en 2009, il avait déjà décidé de légaliser le mariage homosexuel.