Paris : 123 migrants évacués d'un campement

  • A
  • A
Paris : 123 migrants évacués d'un campement
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Sur proposition de la mairie, de la préfecture et d'associations, ils ont tous accepté d'être relogés dans des centres d'hébergement. 

Un nouveau campement de migrants a été évacué dans le calme vendredi matin square Jessaint dans le 18e arrondissement de Paris. Les 123 personnes concernées ont accepté d'être conduits dans des centres d'hébergement, ont annoncé le ministère de l'Intérieur et la mairie de Paris. Les évacuations de campements de migrants dans le nord de la capitale se sont multipliées, depuis début juin. 

Les migrants ont tous "accepté". Une délégation associant des membres de la ville de Paris, de la préfecture, de l'Office français de protection des réfugiés et des apatrides (OFPRA) et des associations, s'était rendue tôt vendredi square de Jessaint, où des migrants sont installés depuis plusieurs semaines. Elle "a proposé un hébergement à l'ensemble des migrants présents. Une fiche d'information, traduite en anglais et en arabe, leur a été remise, pour leur préciser les conditions de leur accueil. Tous les migrants ont accepté cette proposition, soit un total de 123 personnes. Ils ont été conduits, dans le calme, dans 6 centres d'hébergement franciliens mobilisés pour cette opération", ont souligné le ministère et la mairie, dans un communiqué.

Entretien individualisé. "Dans les 48 heures suivant leur arrivée dans ces centres, les migrants hébergés bénéficieront d'un entretien individualisé avec un agent de l'OFII (Office français de l'immigration et de l'intégration), au cours duquel la procédure d'asile leur sera expliquée. Cette opération avait pour vocation de proposer un hébergement digne des migrants et de permettre une réappropriation de l'espace public par les riverains, selon l'usage prévu pour ce lieu", ont-ils ajouté.

Création future de 5.000 places d'hébergement. Le nord de Paris est désormais familiarisée avec les évacuations de campements depuis le début de l'été, celui de La Chapelle ayant rencontré un écho important dans la presse. Au total, 1.384 migrants ont été depuis cette date hébergés dans le cadre des dispositifs de l'Etat, selon le ministère de l'Intérieur. Le gouvernement a présenté mi-juin un plan sur la prise en charge des migrants, qui prévoit notamment la création de 5.000 places de logement pour les réfugiés, 4.500 pour les demandeurs d'asile, ainsi que 1.500 en hébergement d'urgence.