Pape François: en attendant les "goodies"

  • A
  • A
Pape François: en attendant les "goodies"
@ Europe1/Maud Descamps
Partagez sur :

REPORTAGE - Les boutiques de souvenirs du Vatican ont déjà passé commande.

Si les vendeurs de souvenirs dans les rues adjacentes au Vatican se font discrets en ce lendemain d'élection du nouveau pape, c'est que leurs rayons n'ont pas encore reçu la "nouvelle collection". Certes, les minuscules boutiques de la via di porta Angelica, qui part de la place Saint-Pierre, débordent de souvenirs en tout genre, mais aucune n'a eu le temps de faire fabriquer pendant la nuit, des bols, des tasses, des tabliers ou encore des t-shirts à l'effigie du nouveau souverain pontife François.

>> A lire aussi : "Ils étaient place Saint-Pierre, ils racontent"

"Tout arrivera samedi", confie l'un des gérants d'un de ces magasins, dans un français timide. "Il y aura des chapelets, des cartes postales, des bracelets", égrène-t-il. L'homme espère qu'ils se vendront mieux que ceux de Benoît XVI, "qui n'avait pas la cote de Jean-Paul II auprès des touristes", glisse-t-il.



Mais certains commerçants n'ont pas attendu que les fabricants les livrent pour mettre en rayons de nouveaux produits estampillés "François". C'est le cas de Kulbir, dans la via del Mascherino, juste aux abords de la place Saint-Pierre, qui interpelle les passants pour leur proposer - "en exclusivité" claironne-t-il - des chapelets "François".

kulbir pape goodies 930

© Europe1/Maud Descamps

"J'ai fait imprimer des autocollants cette nuit et je les ai collés sur les boîtes de chapelets Benoît XVI, qui de doute façon ne se vendaient pas bien", nous confie-t-il fièrement sur le pas-de-porte de sa boutique, avant de rejoindre deux jeunes clients américains qui, eux n'ont d'yeux que pour les maillots de foot de l'équipe nationale italienne, qui tapissent les murs du magasin.