Panique dans le monde du bitcoin

  • A
  • A
Panique dans le monde du bitcoin
@ MaxPPP
Partagez sur :

MtGox, autrefois principale plateforme d'échange en bitcoins, n'est plus accessible. Son patron a laissé un message énigmatique.

C'est désormais sur une page blanche que tombent les clients de MtGox, une des première plate-forme d'échange de bitcoins, alimentant les plus folles rumeurs. Depuis le 7 février, les détenteurs de bitcoins - une monnaie électronique inventée en 2009 et qui permet entre autres d'échanger des biens et des services sur internet - chez MtGox ne pouvaient déjà plus les récupérer. Mais, depuis mardi, le bitcoin n'est même plus côté chez MtGox dont le contenu du site internet a carrément purement et simplement disparu. Quelques heures avant ce nouveau développement, le bitcoin coté chez MtGox avait chuté autour de 135 dollars, soit sept fois moins qu'en janvier.

La seule activité visible à Tokyo, où est basée MtGox, se déroulait mardi à l'extérieur de ses locaux, où une poignée de manifestants disaient avoir été floués dans leurs investissements en bitcoins. Prié de dire si MtGox était morte, son directeur général Mark Karpeles a répondu  par courriel: "nous devrions faire une annonce très rapidement. Notre activité est à un tournant. Je ne peux pas vous en dire davantage parce qu'il y a d'autres parties prenantes." Un document a circulé sur internet, apparemment un plan de gestion de crise, indiquant que plus de  744.000 bitcoins avaient disparu après un vol, soulignant que MtGox risquait d'être redevable d'un passif de 174 millions de dollars alors que ses actifs ne dépassent pas 32,75 millions de dollars. L'authenticité du document n'a pu être attestée dans l'immédiat.

Six autres des principales plateformes d'échange de bitcoins qui autorisent leur conversion en dollars et dans d'autres devises ont cherché à se démarquer de MtGox. "La violation tragique de la confiance des utilisateurs de MtGox était le résultat des actions d'une entreprise et ne reflète pas la solidité et la valeur du bitcoin et de l'industrie de la monnaie virtuelle", écrivent Coinbase, Kraken, Bitstamp, BTC China, Blockchain et Circle dans un communiqué commun. "Comme dans toute nouvelle industrie, il y a un certain nombre d'acteurs néfastes qui doivent être éliminés et c'est ce à quoi nous assistons aujourd'hui", ajoutent-elles. Ces entreprises promettent par ailleurs dans ce communiqué commun de "coordonner leurs efforts dans les jours à venir pour rassurer publiquement les clients et le public sur la sûreté des fonds".

sur le même sujet, sujet,

Des casinos de Las Vegas acceptent les bitcoins

A Londres, le premier coffre-fort à bitcoins du monde

La Banque de France met en garde contre le bitcoin

En Allemagne, Bitcoin est maintenant une vraie monnaie