"Panama Papers" : le Premier ministre islandais démissionne

  • A
  • A
"Panama Papers" : le Premier ministre islandais démissionne
Le Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, a démissionné, mardi.@ AFP
Partagez sur :

Au lendemain des révélations de son implication dans l’affaire des paradis fiscaux, le Premier ministre islandais a démissionné, mardi.

Premier haut dirigeant emporté par le scandale des "Panama Papers", le Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, a démissionné, mardi, a annoncé le vice-président de son parti. "Le Premier ministre a informé le groupe parlementaire du (Parti du progrès) qu'il allait démissionner de ses fonctions de Premier ministre", a déclaré en direct à la télévision Sigurdur Ingi Johannsson, vice-président du parti et ministre de l'Agriculture, qui devrait lui succéder.

Impliqué dans les "Panama Papers". Sigmundur Gunnalaugsson fait partie de la liste des 140 personnalités ayant des avoirs dans des paradis fiscaux, gérés par le cabinet d’avocat panaméen Mossack Fonseca. Selon les "Panama papers", Sigmundur David Gunnlaugsson a créé en 2007 avec sa future épouse une société dans les îles Vierges britanniques, appelée Wintris, pour y parquer des millions de dollars, jusqu'à ce qu'il lui cède ses parts fin 2009 pour un dollar symbolique.

Pression populaire. Les Islandais ont eu du mal à digérer cette affaire, d’autant que le chef du gouvernement a été élu, en 2013, au terme d’une longue période de défiance du peuple islandais envers la classe politique et le monde de la finance. Lundi, près de 30.000 Islandais sont ainsi descendus dans la rue pour manifester leur colère.

Malgré la pression, le jeune Premier ministre avait lundi refusé de démissionner, et demandé la dissolution du Parlement, refusée par le président islandais.