Pakistan : qui veut gagner un bébé ?

  • A
  • A
Pakistan : qui veut gagner un bébé ?
@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

VIDÉO - Dans une émission pakistanaise, les couples sans enfant peuvent gagner… un bébé.

Au Pakistan comme ailleurs, tout est bon pour faire de l’audience. Aamir Liaquat Hussain, prêcheur et présentateur d’une émission similaire au "Juste prix", a trouvé un bon filon pour attirer les téléspectateurs pendant la période-clé du ramadan : il "distribue" des bébés à des couples sans enfant, raconte le quotidien britannique The Telegraph.

"Regardez comme elle est jolie et innocente". D’habitude, Aamir Liaquat Hussain fait gagner des ustensiles de cuisine, des motos, voire des terrains à construire. La semaine dernière, il a eu l’idée de présenter au public un bébé, une "jolie petite fille abandonnée sur un tas d’ordures". "Regardez comme elle est jolie et innocente", a-t-il lancé, avant de confier l’enfant à un couple médusé.

Les parents, fou de joie d’avoir reçu ce "cadeau du ramadan", ont décidé d’appeler la petite fille Fatima, selon le journal pakistanais The News. La séquence a été longuement applaudie par le public, particulièrement courtisé pendant le ramadan, une période pendant laquelle les chaîne se livrent à une bataille des audiences. Aamir Liaquat Hussain a donc réitéré son geste dans l’émission suivante.

Une association pour enfants abandonnés. C’est en réalité le responsable d’une association recueillant des enfants abandonnés qui a confié l’enfant à ce couple qui n’arrivait pas à avoir d’enfant depuis 14 ans. L’association n’a pas expliqué comment les parents avaient été sélectionnés, précisant seulement que le couple l’avait déjà contacté.

Un présentateur controversé. Dans un paysage audiovisuel pakistanais coutumier des excès, Aamir Liaquat Hussain est une figure déjà controversée. En 2008, une émission qu’il présentait s’est illustrée avec un dérapage douteux : des religieux s’en était pris sur son plateau à des membres d’une secte minoritaire, affirmant que ceux-ci méritaient de mourir. Cette fois, Aamir Liaquat Hussain a une nouvelle fois dépassé les bornes. Bina Shah, écrivain et journaliste à Karachi, s’est ainsi insurgée dans The Daily Mirror : "donner un bébé à la télévision, c’est la pire violation de l’éthique des médias qu’on puisse imaginer".