Pakistan : Musharraf a tenté de fuir

  • A
  • A
Pakistan : Musharraf a tenté de fuir
@ Reuters
Partagez sur :

L'ex-président, accusé de trahison, a été arrêté et placé en résidence surveillée.

Il y restera au moins deux jours. Accusé de trahison, l'ancien président pakistanais Pervez Musharraf a été arrêté et placé en résidence surveillée, vendredi. "Le général Musharraf a été placé en détention préventive pour deux jours et restera dans sa ferme" des environs d'Islamabad, a déclaré un porte-parole de son parti, l'APML (All Pakistan Muslim League). Une décision qui fait suite à la tentative de l'ancien dirigeant de prendre la fuite en plein procès.

De lourdes accusations

De retour au pays. L'ancien militaire, qui a pris le pouvoir par la force en 1999 avant de renoncer à ses fonctions en 2008, est rentré le 24 mars dans son pays au terme de près de quatre années d'exil volontaire, pour préparer les élections législatives du 11 mai. Il espérait remporter un siège.

Et devant la justice. Il doit répondre d'une plainte pour trahison déposée devant la Cour suprême. Jeudi, il avait fui la salle de la Haute Cour d'Islamabad où les juges venaient d'ordonner son arrestation.

Outre la plainte pour trahison, Musharraf est accusé de ne pas avoir fourni de protection suffisante à l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto au moment de son assassinat lors d'un meeting en décembre 2007. Il est également accusé d'implication dans la mort d'un chef séparatiste du Baloutchistan. Il nie ces accusations.