Pakistan : cimetière ou aire de jeu, que faire de la résidence de Ben Laden ?

  • A
  • A
Pakistan : cimetière ou aire de jeu, que faire de la résidence de Ben Laden ?
@ SHAKEEL AHMED / AFP
Partagez sur :

L'armée a érigé un mur autour du terrain où se trouvait la résidence fortifiée du chef du réseau islamiste Al-Qaïda, et souhaite le convertir en cimetière.

Une controverse a surgi au Pakistan sur l'avenir du site où Oussama Ben Laden a été tué dans la ville d'Abbottabad (à 50 km au nord d'Islamabad) par un commando des forces d'élite américaines le 2 mai 2011, l'armée et les autorités locales promouvant des projets rivaux de cimetière et d'aire de jeu.

Armée et gouvernement en désaccord. L'armée a érigé un mur autour du terrain de quelque 350 m2 où se trouvait la résidence fortifiée du chef du réseau islamiste Al-Qaïda, et souhaite le convertir en cimetière. Mais le gouvernement de la province de Khyber Pakhtunkhwa, qui a récupéré le terrain après la mort de Ben Laden, s'oppose au projet de cimetière et souhaite y construire une aire de jeux.

"Nous avons sécurisé cet endroit (pour le protéger) d'un empiètement en érigeant un mur et à présent nous voulons le convertir en cimetière car il y a un vrai problème d'insuffisance de cimetières dans la région", a déclaré Zylfiqar Ali Bhutto, vice-président du cantonnement militaire d'Abbottabad. De son côté, un responsable du gouvernement provincial, Mushtaq Ghani, a déclaré qu'il était impossible de créer "un cimetière au milieu des habitations". "Le gouvernement veut y aménager une aire de jeux. Si nous trouvons le financement, nous pouvons transformer ce site en aire de jeux cette année", a-t-il dit.

La question tranchée la semaine prochaine ? Zylfiqar Ali Butto a indiqué que les deux parties se rencontreraient la semaine prochaine pour trouver une solution à ce problème. Après la mort de Ben Laden, qui a représenté un succès majeur pour le président américain Barack Obama, les autorités pakistanaises ont démoli la résidence du chef d'Al Qaïda et laissé le site non utilisé.