Paix en Colombie : les Farc décrètent un cessez-le feu définitif

  • A
  • A
Paix en Colombie : les Farc décrètent un cessez-le feu définitif
@ AFP
Partagez sur :

Dans la foulée de l'accord de paix historique conclu cette semaine, le chef suprême des Farc a décrété un cessez-le-feu définitif à partir de dimanche, minuit. 

La guérilla colombienne des Farc a décrété un cessez-le-feu définitif à partir de dimanche minuit, dans la foulée de l'accord de paix historique conclu cette semaine avec le gouvernement pour mettre fin à 52 ans de conflit armé.

"Cesser le feu et les hostilités". "J'ordonne à tous nos commandements, à toutes nos unités et à chacun de nos combattants de cesser le feu et les hostilités de manière définitive contre l'Etat colombien à partir de ce soir minuit", a déclaré devant la presse à La Havane le chef suprême des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) Timoleon Jimenez, dit "Timochenko". Jeudi, le président Juan Manuel Santos, chef des armées, avait le premier ordonné aux troupes colombiennes de cesser le feu contre les Farc, mesure qui entre en vigueur lundi. "Nous voulons être un pays sans les stigmates de la guerre", a-t-il lancé dimanche.

Une première en Colombie. "Nous avons entendu avec émotion l'ordre présidentiel à son armée, et nous donnons en conséquence le même ordre à nos troupes", a pour sa part ajouté le leader des Farc, issues en 1964 d'une insurrection paysanne et qui comptent encore quelque 7.500 hommes armés. C'est la première fois que gouvernement et Farc conviennent d'un tel cessez-le-feu, même si la guérilla observe depuis juillet 2015 une cessation unilatérale des hostilités; le gouvernement ayant pour sa part suspendu ses bombardements aériens contre les rebelles.

De la guérilla à la politique. Par ailleurs, les Farc ont convoqué leur Xe conférence pour ratifier les accords négociés pendant près de quatre ans à Cuba et détaillés dans un document de 297 pages, diffusé sur internet et les réseaux sociaux, ainsi que par les médias. Prévue du 13 au 19 septembre dans la plaine du Yari, à San Vicente del Caguan, ex-fief de la guérilla dans le sud du pays, la conférence réunira 200 délégués des Farc, dont les 29 membres de l'état-major. Fait exceptionnel, elle sera ouverte à 50 invités nationaux et internationaux, ainsi qu'à la presse. 

Légalement, le cessez-le-feu bilatéral et définitif, tel que convenu lors des pourparlers, n'entrera en vigueur que le jour de la signature des accords, prévue entre le 20 et le 26 septembre. Puis les Colombiens seront appelés à un référendum le 2 octobre. Pour l'emporter, le "oui" à la paix devra recueillir au moins 4,4 millions de voix (13% de l'électorat) et le "non" un score plus faible.