Ouragan Sandy : "les rayons dévalisés"

  • A
  • A
Ouragan Sandy : "les rayons dévalisés"
@ REUTERS
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">TEMOIGNAGE E1</CUSTOM> - Marie, en vacances à New York, raconte que la ville est "en état de guerre".

Un calme irréel règne à New York, en attendant le passage de l'ouragan Sandy. D'habitude si animée, la ville est à l'arrêt. Les transports sont fermés, les rues désertes. "Il n'y a qu'une personne dans ma rue, alors que d’habitude, il y en a 20.000", confie Marie, une Française en vacances à New York, interrogée par Europe 1.

29.10.NYC.sandy.Reuters.930.620

© REUTERS

Alors que l'oeil de l'ouragan approche, la pression monte. "Quand mes amis m'ont dit d'aller faire des provisions, je me suis dit 'Ils sont un peu paranoïaques', et en fait, c'est impressionnant de voir que tout le monde fait la queue pour faire ses provisions", explique la jeune femme. "Les gens prennent ça très au sérieux", ajoute t-elle.

"C'est comme un état de guerre" :

Comme beaucoup d'autres New Yorkais, Marie s'est résignée à faire quelques courses. "Les rayons de bouteilles d’eau ont été dévalisés", raconte la jeune femme, car s'il pleut beaucoup, les égouts ressortiraient dans les canalisations et l'eau ne serait plus potable. "On a acheté de l’eau, des lampes de poche et des bougies puis un peu de nourriture pour deux jours", détaille la Française.