Ouragan Matthew : près de 1,7 milliard de dégâts et pertes en Haïti

  • A
  • A
Ouragan Matthew : près de 1,7 milliard de dégâts et pertes en Haïti
Plus de 175.000 personnes ont perdu leur logement dans le sud d'Haïti, lors du passage de l'ouragan le 4 octobre dernier. Image d'illustration.@ HECTOR RETAMAL / AFP
Partagez sur :

Le secteur agricole a subi des pertes estimées à près de 547 millions de dollars et plus de 175.000 personnes ont perdu leur logement lors du passage de cet ouragan.

Le passage de l'ouragan Matthew sur le sud d'Haïti le 4 octobre a causé près de 1,8 milliard d'euros de dégâts, ont annoncé vendredi les autorités haïtiennes lors d'une conférence de presse.

20% de son PIB. Selon des études réalisées avec le soutien d'institutions bancaires internationales (Banque mondiale et Banque interaméricaine de développement), le montant des dégâts et des pertes économiques est estimé à 124,8 milliards de gourdes, soit 1,72 milliard d'euros. La catastrophe, qui a tué 546 personnes selon le dernier bilan officiel, fragilise l'économie déjà faible du pays le plus pauvre de la Caraïbe car cela représente plus de 20% de son Produit intérieur brut. À lui seul, le secteur agricole a subi des pertes estimées à près de 547 millions d'euros et plus de 175.000 personnes ont perdu leur logement.

Un scrutin électoral à organiser. L'urgence de nourrir et d'abriter des dizaines de milliers de sinistrés surgit alors que le pays est en pleine crise électorale. Le premier tour du scrutin présidentiel en 2015 avait été annulé à cause de fraudes massives et reprogrammé le 9 octobre 2016. Mais l'arrivée de l'ouragan quelques jours avant a contraint au report du scrutin : les deux tours de la présidentielle sont désormais prévus les 20 novembre et 29 janvier 2017. Le défi consiste à trouver des endroits pour accueillir les bureaux de vote : plus de 500 écoles, traditionnellement utilisées à cet effet, ont été endommagées ou totalement détruites.

L'aide humanitaire détournée ? Le ministre de l'Économie et des Finances a par ailleurs dénoncé les dérives politiciennes et électoralistes de l'aide humanitaire. "Nous sommes d'accord que nous sommes dans un pays polarisé et nous avons connu une période difficile car des gens ont pensé polariser l'aide que nous envoyions à des gens nécessiteux et qui avaient besoin de tout", a reconnu Yves Romain Bastien. "Nous prenons toutes les dispositions pour que cela change", a-t-il assuré. Mais près d'un mois après le passage de l'ouragan, la colère monte auprès des sinistrés qui se plaignent de la lenteur de l'arrivée de l'aide. Mardi, une adolescente a été abattue et trois personnes ont été blessées par balle à Dame-Marie, petite ville du sud-ouest d'Haïti, lors d'une distribution d'aide humanitaire qui a dégénéré.