Ouagadougou : un assaillant aurait pu "se glisser parmi les otages"

  • A
  • A
Ouagadougou : un assaillant aurait pu "se glisser parmi les otages"
Simon Compaoré, ministre de l'Intérieur burkinabé@ AHMED OUOBA / AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur burkinabé a rejoint les 150 otages qui ont pu être libérés après l'attaque djihadiste. Il était au micro d'Europe 1 dans le journal de 12h30 ce samedi.

L'attaque terroriste à Ouagadougou a fait 27 morts selon le dernier bilan. Alors que l'assaut vient de se terminer après plusieurs heures pour neutraliser les assaillants, 150 otages ont pu être libérés et ont été regroupés dans un stade de Ouagadougou. Le ministre de l'Intérieur burkinabé, Simon Compaoré, se trouve à leurs côtés. Il a pu être joint par Europe 1.

"Nous sommes dans le plus grand stade du Burkina. Les otages vont recevoir des sandwiches et de l'eau. Ils sont fatigués mais ils sont reconnaissant à Dieu parce qu'ils sont en vie", commentait l'homme politique.

Incertitude sur le nombre d'assaillants. "Ils ont envie de rentrer", poursuivait le ministre qui indiquait également prendre toutes les précautions nécessaires : "On ne peut pas les laisser faire sans prendre leurs identités et en entendre certains parce que nous ne connaissons pas le nombre des assaillants. Si on ne fait pas attention, quelqu'un peut se glisser parmi les otages."