Où était Harvey Weinstein depuis sept mois ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sept mois après les premières accusations d'abus sexuels contre lui, l'ancien producteur de cinéma Harvey Weinstein va se livrer à la justice new-yokaise vendredi et être inculpé, après avoir passé six mois dans l'ombre.

Harvey Weinstein n'était pas formellement considéré comme un fugitif, mais il avait disparu des écrans-radars. Sept mois après les premières accusations à son encontre, qui vont du harcèlement au viol, le producteur de cinéma, devenu le symbole du prédateur sexuel tout-puissant, doit se présenter de lui-même à la justice vendredi, à New York. Qu'a-t-il fait depuis ?

Cloîtré chez sa fille à Hollywood. Le producteur avait réussi à passer inaperçu après les 45 jours de traitement pour addiction sexuelle qu'il avait suivis en novembre dernier dans un centre médical en Arizona. Il espérait poursuivre ses soins en Suisse, mais les autorités américaines lui ont interdit de sortir du territoire, craignant qu'il ne revienne jamais aux États-Unis. C'est donc chez sa fille, qui réside à Hollywood, qu'il est resté cloîtré depuis lors, ne sortant qu'à de très rares occasions. C'est de là qu'il a suivi la vente de son entreprise à un fonds d'investissement, qui a racheté son empire pour une bouchée de pain : moins de 320 millions de dollars, alors que l'ensemble des sociétés était évalué à 2 milliards de dollars.

La police, puis les juges. Harvey Weinstein a passé son dernier déjeuner en liberté, jeudi, dans un restaurant de Malibu, en compagnie de l'un de ses avocats. Il a pris dans la nuit un avion privé de Los Angeles à New York pour sa première rencontre avec la police, puis avec les juges en début d'après-midi. Il risque d'être inculpé [mis en examen, ndlr] d'au moins une agression sexuelle, remontant à 2004. Il s'agirait de la plainte portée par Lucia Evans, actrice en herbe à l'époque, qui affirme que le producteur l'aurait obligée à lui faire une fellation.

Une quarantaine de victimes ont porté plainte en Californie et attendent son retour dans les prochaines semaines, sous bonne escorte cette fois-ci. Depuis les premières révélations contre lui à l'automne 2017, plus d'une centaine de femmes, dont les actrices Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Rose McGowan ou Asia Argento, ont affirmé qu'il avait abusé d'elles sexuellement.