Où en sont les négociations israélo-palestiniennes ?

  • A
  • A
Où en sont les négociations israélo-palestiniennes ?
@ REUTERS
Partagez sur :

ZOOM - Europe1.fr fait le point sur les discussions qui reprennent mercredi entre les Palestiniens et l’Etat hébreu.

Israéliens et Palestiniens reprennent mercredi à Jérusalem un processus de négociations censé durer neuf mois pour tenter de sceller un accord de paix, après plus de six décennies d'un conflit historique.

>> Europe1.fr fait le point sur les discussions et leurs enjeux.

Qui sont les acteurs des négociations ? Du côté israélien, c’est la ministre de la Justice Tzipi Livni et le négociateur Yitzhak Molcho qui sont en charges des discussions. Du côté palestinien, c’est le négociateur en chef Saëb Erakat et le membre du comité central du Fatah Mohammad Chtayyeh qui seront leurs interlocuteurs. Et enfin, l'ex-ambassadeur des Etats-Unis en Israël Martin Indyk a été nommé émissaire spécial par le secrétaire d'Etat John Kerry pour superviser les débats.

Quels sont les engagements pris ? Pour le moment, les deux parties se sont engagées à se parler pendant neuf mois, quelles que soient les "provocations" qui pourraient survenir. Une promesse déjà mise à rude épreuve, mercredi matin. L'armée israélienne a mené un raid aérien dans la bande de Gaza à la suite de tirs de roquettes.

Les discussions, dont le coup d'envoi a été donné fin juillet à Washington, se tiendront alternativement à Jérusalem et à Jéricho en Cisjordanie.

Quelles sont les questions à régler ? Elles sontnombreuses. Toutes les questions liées au "statut final", c’est-à-dire le droit au retour pour quelque 5 millions de réfugiés palestiniens, les frontières d'un futur Etat palestinien, le sort de Jérusalem, la question des colonies juives, sont encore sur la table.

Par ailleurs, Israël ne s'est pas engagé à geler la construction de colonies pendant les négociations comme le réclamaient les Palestiniens. L’état hébreu a annoncé dimanche et mardi la construction de nouveaux logements en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. En revanche, Israël a libéré 26 prisonniers palestiniens mercredi, sur un total de 104 devant recouvrer la liberté en fonction de l'avancée des discussions.

Toutes les parties sont, par ailleurs, tombées d'accord sur la nécessité de garder secrets les détails des discussions pour donner le plus de chances possibles aux négociations d'aboutir           

Quelles sont les prochaines étapes ? Les Etats-Unis travaillent avec les autres membres du Quartette pour le Proche-Orient (Russie, Union européenne et Nations unies) à l'élaboration d'un plan visant à attirer quelque 4 milliards de dollars d'investissements privés pour développer l'économie palestinienne.

John Kerry a aussi assuré qu'Israël allait "dans les prochains jours et semaines prendre des décisions destinées à améliorer les conditions en Cisjordanie et à Gaza" (levée de certains barrages routiers, allègement des démarches administratives etc.) Le général John Allen, un ancien commandant de l'Otan, est déjà sur le terrain pour évaluer les besoins israéliens en termes de sécurité. Et enfin, Israéliens et Palestiniens ont déjà annoncé que tout accord éventuel serait soumis à référendum.