Otages au Sahel : "une attente sans fin"

  • A
  • A
Otages au Sahel : "une attente sans fin"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

INTERVIEW - Françoise Larribe a été détenue au Sahel. Son mari est toujours aux mains d'Aqmi.

Françoise Larribe, ex-otage au Sahel et épouse de Daniel Larribe, toujours détenu, a évoqué mardi sur Europe 1 l'"attente sans fin" vécue par son mari. "C'est une attente sans échéance, c'est ce qui est terrible", a-t-elle confié, commentant la vidéo publiée le 8 septembre dernier, dans laquelle les quatre otages encore aux mains d'Aqmi s'expriment.

>> Otages au Sahel : une rançon exorbitante

L'ex-otage est également revenue sur son enlèvement, en septembre 2010. En pleine nuit, "on entend un bruit énorme dans la porte". "J'ai cru que c'était mon chat qui faisait tomber une table", a-t-elle expliqué, indiquant avoir ensuite vu trois personnes autour de son lit, lui disant de les suivre. "Quand je suis sortie sur le pas de la porte, que j'ai vu Daniel déjà allongé sur le pick-up, c'était terrible pour lui. Il avait pensé, en se précipitant, qu'il me protégerait", a poursuivi l'ex-otage.

Françoise Larribe a aussi décrit les conditions de vie dans le désert, "avec ce qu'on peut supposer d'insupportable quand il fait chaud, des températures à 48°", les "vents de sables qui vous cinglent". "C'est terrifiant de les imaginer comme cela. Je pense qu'ils ont beaucoup souffert", a-t-elle raconté, ajoutant : "il faut absolument les sortir de là, c'est une question de survie".