Hollande : "nous ne céderons à aucun chantage"

  • A
  • A
Hollande : "nous ne céderons à aucun chantage"
"Nous ne céderons à aucun chantage, aucun ultimatum", a prévenu François Hollande.@ MaxPPP
Partagez sur :

LA DÉCLARATION - Depuis New York, le chef de l'Etat a prévenu que la France ne céderait à "aucun chantage" après l'enlèvement d'un Français en Algérie.

François Hollande a prévenu : la France ne cédera à "aucun chantage, aucune pression, aucun ultimatum", après l'enlèvement dimanche en Algérie d'un Français par un groupe islamiste qui menace de l'exécuter.

Soutien aux autorités irakiennes. Depuis New York, où il participe à un sommet de l'ONU sur le climat, François Hollande a assuré : "aussi grave soit cette situation, nous ne céderons à aucun chantage, aucune pression, aucun ultimatum, fût-il le plus odieux, le plus abjecte", enchaînant: "nous continuerons à apporter notre soutien aux autorités irakiennes".

>> LIRE AUSSI - Qui est Hervé Gourbel, le Français kidnappé en Algérie ?

La fermeté de Fabius. Lundi, Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, avait déjà affiché sa fermeté en martelant que la France "ne cédait pas aux menaces d'un groupe terroriste". Le chef de la diplomatie française avait aussi confirmé l'authenticité de la vidéo montrant l'otage, Hervé Gourdel, 55 ans, enlevé par un groupe islamiste lié aux djihadistes de l'Etat islamique. 

>> LIRE AUSSI - Qui sont les "Soldats du Califat" ?