"On redoute que ça s'embrase"

  • A
  • A
Partagez sur :

Un industriel français à Abidjan estime que "c’est le début d’une guerre civile".

Propos recueillis par Aurélien Fleurot.