"On fait marche arrière avec ce sommet", estiment des manifestants anti-G7

  • A
  • A
Partagez sur :

Près de 4.000 manifestants anti-G7 devraient défiler dans un cortège unique, samedi après-midi à Taormina, en Sicile.

La deuxième et dernière journée du G7 va se dérouler samedi en Sicile, sur fonds de protestations. Les sept pays partenaires négocieront à Taormina tandis que le long de la plage, en contrebas, un cortège unique défilera à partir de 15h. En ligne de mire :  Donald Trump, dont les manifestants redoutent qu'il ne fasse capoter les accords sur le climat.

"Marche arrière". "C'est un G7 qui accueille l'encombrant personnage Donald Trump" a estimé auprès d'Europe 1 l'un des organisateurs du cortège. "Il est en train d'empirer une situation qui n'était déjà pas géniale, notamment la politique climat. Nous on pense qu'avec ce sommet on fait marche arrière", a-t-il déclaré.

Un dispositif de sécurité dénoncé par des ONG. "Il va forcément y avoir des infiltrés dans ce cortège", estime un commerçant inquiet qui fixe des planches de bois pour protéger sa vitrine. Un dispositif de policiers et carabiniers a été mis en place, jugé rassurant par les habitants mais dénoncés par des ONG, et notamment celles de sauvetage des migrants. "Quand je vois tous ces bateaux militaires immobiles surveiller la mer, je me demande pourquoi ils ne sont pas en train de sauver des migrants avec nous", a ainsi regretté la porte-parole d'une ONG.