On a retrouvé le PDG de Tepco au Japon

  • A
  • A
On a retrouvé le PDG de Tepco au Japon
@ Reuters
Partagez sur :

Le patron de l’opérateur de Fukushima, critiqué pour son absence, a été hospitalisé mardi soir.

La dernière apparition en public de Masataka Shimizu date du 13 mars, deux jours après le séisme. Depuis, le PDG de Tokyo Electric Power, Tepco, était introuvable. La compagnie qui gère la centrale de Fukushima a annoncé mardi soir qu’il avait été hospitalisé, confirmant une information des médias japonais qui avaient précisé qu’il souffrait d’hypertension artérielle.

Agé de 66 ans, Masataka Shimizu "est tombé malade la nuit dernière et a été admis à l'hôpital", a expliqué un porte-parole de l'entreprise. Il devait faire le point sur la centrale de Fukushima mercredi après-midi lors d’une conférence de presse.

Déjà tombé malade le 16 mars

Le PDG de Tepco était déjà tombé malade le 16 mars, soit cinq jours après le séisme. Il avait alors pris une semaine d’arrêt de travail. A la suite de cela, il avait dû quitter le comité de crise mis en place conjointement par le gouvernement japonais et Tepco. Mais il était censé avoir repris le travail ensuite.

Depuis le séisme, la discrétion de Masataka Shimizu est fortement critiquée dans les médias. C’est le vice-président de la compagnie électrique, Sakae Muto, et plus récemment le président honoraire, Tsunehisa Katsumata, qui ont occupé la scène publique depuis le séisme, le tsunami et la série d'accidents survenus ensuite dans les réacteurs de la centrale Fukushima Daiichi.

Le vice-président du groupe s’était même excusé le premier, conformément à la tradition nipponne. Masataka Shimizu, lui, n’avait réagi que deux jours après.