Ola Abbas : "le peuple syrien continue à mourir"

  • A
  • A
Ola Abbas : "le peuple syrien continue à mourir"
Ola Abbas était une star de la télévision syrienne. Elle a fini par quitter le pays.
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Cette journaliste syrienne, égérie de la révolution, a fait défection il y a quelques mois.

"Je croyais que j’avais tout". Il y a encore quelques mois, Ola Abbas était l’un des visages les plus connus de la télévision d’État syrienne. Aujourd’hui, cette journaliste vit en France. Auteur d’un livre intitulé Exilée, elle se confie sur Europe 1 : "il y a des moments dans la vie qui nous choquent totalement et dans ces moments on sent qu’on n’a rien : c’est ce qui m’est arrivé au début de la révolution".

"Être silencieuse en ce qui concerne le sang". Avant, elle était habituée à la "corruption", qui faisait partie du "système de vie". Mais "quand la révolution a commencé, la question était d’être silencieuse en ce qui concernait le sang, et surtout les enfants syriens", explique Ola Abbas, qui dénonce : "le peuple syrien continue à mourir par la machine de violence de Bachar al-Assad".

>> A lire aussi : En Syrie, des blessures "épouvantables"

Un manifeste sur sa page Facebook. En juillet dernier, la journaliste a publié un manifeste anti-régime sur sa page Facebook, ce qui lui vaut des menaces. Celle qui se dit alaouite, comme le président syrien, doit alors quitter son pays. Avec une idée en tête : Ola Abbas espère "de tout [son] cœur" y retourner un jour.