Obamacare : 95 dollars d’amende pour les réticents

  • A
  • A
Obamacare : 95 dollars d’amende pour les réticents
Une femme dans un centre d'inscription en Californie, le 28 mars.@ Reuters
Partagez sur :

TOO LATE – Depuis mardi matin, il est obligatoire d’avoir une assurance maladie aux Etats-Unis. Les réticents et les retardataires risquent une pénalité. 

L’INFO. "Time out" pour les inscriptions  au système de santé de Barack Obama. Il est désormais trop tard pour s’inscrire à sur le site de "l’Obamacare", cette réforme rendant la couverture maladie obligatoire pour les Américains, sous peine d’être dans l’illégalité.

 Au total, plus de 40 millions d’Américains étaient dépourvus d’assurance-maladie avant la mise en place de la réforme. Lundi, l’administration Obama s’est targuée d’avoir atteint son objectif initial de sept millions d’inscrits. Il reste donc 33 millions de personnes sur le carreau, et parmi eux une bonne partie des 11 millions d’immigrés clandestins.

Jusqu’à 10.000 dollars d’amende. Retardataires ou récalcitrants, peu importe. S’ils se font repérer par l’administration américaine, ils devront payer une amende. Le montant de l’amende : 95 dollars minimum. Mais cette pénalité peut être bien plus élevée. Après un calcul fiscal, elle peut s’élever à 10.000 dollars, pour les revenus les plus élevés (au-delà d’un million de dollars par an).

Malgré la menace de l’amende, certains préfèreront la sanction à l’obligation de s’inscrire. "Il y a quand même beaucoup d’Américains qui ne s’assuraient pas parce qu’ils ne voulaient pas le faire, pas uniquement parce qu’ils ne pouvaient pas le faire", expliquait à RFI Thomas Snégaroff, historien et spécialiste des Etats-Unis.

Il y aura toujours des réfractaires. "Quand vous avez une assurance maladie, vous avez, dans le paquet de l’assurance, un ensemble de médecins que vous êtes obligés d’aller voir. Et cela déplaît beaucoup aux Américains, l’absence de liberté", ajoute le spécialiste des Etats-Unis. Cet impératif, considéré comme liberticide par certains, était l’argument principal des Républicains contre cette réforme du système de santé.

Mais que les réfractaires se rassurent, le gouvernement prévoit plusieurs exceptions à cette amende, notamment pour les réfractaires à l’Obamacare pour raisons religieuses. De plus, rien ne présage de la virulence de l’administration à traquet les réticents.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

OUPS - Des bugs jusqu'au dernier jour

REFORME - Le mea culpa d'Obama

SANTE - Ce que change l'Obamacare pour un Américain

RETOUR SUR - Les bugs du site Obamacare