Obama : une bière pour éteindre la polémique

  • A
  • A
Obama : une bière pour éteindre la polémique
Partagez sur :

Barack Obama a réuni jeudi à la Maison-Blanche les acteurs de la première querelle raciale de sa présidence.

Le cliché était attendu par tous les photographes américains : un jardin à l’ombre de la Maison-Blanche, à l’heure de l’apéritif, une table blanche sur laquelle sont posés quatre verres de bière. Autour de ce pot censé être "amical", Barack Obama, son vice-président Joe Biden et... les deux protagonistes à l’origine de la première querelle raciale du président des Etats-Unis.

Retour sur les faits : le 16 juillet, Henry Louis Gates Jr, spécialiste des questions africaines et afro-américaines à la prestigieuse université Harvard et ami de Barack Obama, est interpellé après avoir enfoncé la porte de son domicile parce qu'il ne retrouvait pas ses clés. La police de la petite ville de Cambridge, à coté de Boston, avait été alertée par une voisine croyant à un cambriolage. Henry Gates estime qu'il n'aurait jamais été traité de la sorte s'il n'avait pas été noir. Le policier affirme, de son côté, que le professeur l'a traité de raciste et a insulté sa mère.

C'est Barack Obama lui-même qui avait lancé la polémique. Interrogé sur le sujet lors d’une conférence de presse, le président des Etats-Unis n’avait pas mâché ses mots :"La police s'est conduite de manière stupide en arrêtant quelqu'un alors que la preuve était faite qu'il était chez lui". Une phrase qu’il avait dit "regretter", quelques jours plus tard avant d’inviter les protagonistes à venir boire une bière à la Maison-Blanche.

Ce moment fut "une leçon positive", a estimé le président, jeudi. Les deux protagonistes de l'affaire, le professeur d'Harvard Henry Louis Gates Jr. et le policier Jim Crowley ont, eux, qualifié la rencontre d'"utile", estimant qu'elle avait été l'occasion "d'aller de l'avant, non pas juste pour deux hommes mais pour tout le pays".

Pour les journalistes présents, le pot n’avait cependant rien de chaleureux.Regardez la vidéo de ce que les médias ont appelé "le sommet de la bière" :