Obama, un papa en campagne

  • A
  • A
Obama, un papa en campagne
Barack Obama ici avec ses deux filles, Malia et Sasha, et son épouse Michelle Obama, le 17 juillet dernier, se rendent à la messe, dans une église de Washington.@ Reuters
Partagez sur :

Espérant sa réélection en 2012, le président américain peaufine son image de père de famille.

Au plus bas dans les sondages, Barack Obama a néanmoins prédit qu'il serait réélu l'an prochain, dans une interview accordée à la chaîne américaine CNN. L'occasion aussi pour lui de se livrer à quelques plaisanteries. Le président américain a annoncé qu'il comptait sur ses gardes du corps pour tenir d'éventuels prétendants à l'écart de ses deux filles, Malia et Sasha.

Obama, "papa poule" ?

"Après ma réélection, je vais ordonner au Secret Service (qui assure sa protection, nldr) de les protéger pour que, lorsque les garçons commencent à leur faire la cour, ils soient cernés par des hommes armés", a plaisanté Barack Obama. "Ce sera leur cadeau", a dit le président américain, en réponse au journaliste qui lui demandait ce qu'il comptait offrir à Malia, 13 ans, et Sasha, 10 ans, s'il était réélu en novembre 2012.

En juillet dernier, le président américain avait déjà ironisé sur sa fille Malia et sur sa crainte de la voir bientôt derrière un volant. "Comme vous le savez tous, ce n’est qu’une question de temps avant que Malia n’obtienne son permis de conduire. J’espère donc avoir recours à un de ces modèles de voitures qui permet de bloquer la vitesse à 24 km/h, et dispose d’un siège éjectable chaque fois qu’un garçon se retrouve dans la voiture", s’était-il amusé lors d’un discours public.

Et un mois plus tôt, dans une interview accordée à la chaîne américaine ABC à l’occasion de la fête des pères, le président américain avait souligné qu’"il n’aurait pas pu espérer de meilleurs enfants".

Une communication bien huilée

Des confidences qui ne doivent rien au hasard. "Bien sûr tout est calculé (...). On est dans le storytelling", a expliqué Dominique Moïsi, politologue spécialiste des Etats-Unis, joint par Europe1.fr. Pour ce dernier, le président américain, diabolisé par une partie de l'électorat conservateur, a trouvé là "une manière de répondre sur le champ des valeurs morales ", à un moment où les républicains sont en ordre de marche pour 2012.

Mais cette technique de communication n'est pas spécifique à Barack Obama. "C'est dans la ligne de la politique américaine. On met en avant sa personnalité", rappelle Dominique Moïsi.

Barack Obama se trouve actuellement dans le Midwest où il effectue une tournée de trois jours dans trois Etats, à bord d'un autocar, sans ses filles.