Obama s'appuie sur le privé pour "le pas de géant" vers Mars

  • A
  • A
Obama s'appuie sur le privé pour "le pas de géant" vers Mars
Les États-Unis veulent envoyer des hommes sur Mars dans la décennie 2030.@ NASA
Partagez sur :

Envoyer des hommes sur Mars ne pourra se faire qu'avec le soutien d'entreprises prêtes à financer le coût astronomique des missions, estime Obama.

Le président américain Barack Obama a confirmé mardi sa volonté de s'appuyer sur une étroite collaboration avec le secteur privé pour faire "le pas de géant" vers Mars en y envoyant des hommes. "Nous avons fixé un objectif clair pour le prochain chapitre de l'histoire de l'Amérique dans l'espace : envoyer des humains sur Mars dans la décennie 2030", rappelle Barack Obama dans une tribune publiée sur le site de CNN. L'ambition ultime est, souligne-t-il, "d'un jour" pouvoir rester sur la planète rouge pour une longue durée.

Six sociétés retenues. Le président américain annonce une collaboration avec le secteur privé pour construire de nouveaux vaisseaux qui pourront accueillir et transporter des astronautes "sur des missions de longue durée dans l'espace lointain". "Ces missions nous permettront de comprendre comment les humains peuvent vivre loin de la Terre, quelque chose dont nous aurons besoin pour le long voyage vers Mars", ajoute-t-il. La Maison-Blanche a précisé que six sociétés, parmi lesquelles Boeing et Lockheed Martin, avaient été retenues cet été pour fabriquer des prototypes pour des modules d'habitation pour l'espace lointain.

225 millions de kilomètres. Intitulée "L'Amérique fera le pas de géant vers Mars", la tribune de Barack Obama est une allusion à la phrase mythique prononcée le 21 juillet 1969 par Neil Armstrong, à son arrivée sur la Lune : "Un petit pas pour l'homme, un pas de géant pour l'humanité". Les experts sont unanimes : atteindre la planète rouge, qui se trouve à une distance de 225 millions de kilomètres de la Terre, et y vivre, nécessitera une véritable prouesse technique et un budget immense.

La course vers Mars. Le milliardaire Elon Musk, fondateur de la société SpaceX, a présenté fin septembre son projet visant à établir une "ville" sur Mars, en envoyant des humains à bord de grands vaisseaux équipés de cabines, au prix de 100.000 dollars par personne (90.000 euros). Il s'est dit "optimiste" sur la possibilité d'envoyer la première mission habitée en 2024, qui arrivera sur Mars l'année d'après. Mais SpaceX n'est pas la seule société à rêver d'envoyer des humains sur Mars. Blue Origin, fondé par le directeur d'Amazon, Jeff Bezos, vient de révéler ses projets pour construire une énorme fusée baptisée New Glenn, mais a indiqué que l'objectif d'atteindre Mars prendrait plusieurs décennies.