Obama s'apprête à commémorer le 11-Septembre

  • A
  • A
Obama s'apprête à commémorer le 11-Septembre
Obama et son épouse au cimetière d'Arlington@ REUTERS
Partagez sur :

Le président américain appelle à la vigilance, le jour du 10e anniversaire des attentats.

Barack Obama a déclaré samedi que les Etats-Unis étaient plus forts qu'il y a dix ans, au moment des attentats du 11 septembre 2001, et que les Américains "continueraient" malgré les menaces à suivre la voie qu'ils ont choisie.

Dimanche, jour du 10e anniversaire des attentats

A la veille du 10e anniversaire des attentats du 11-Septembre qui ont fait près de 3.000 morts à New York, Washington et en Pennsylvanie, le président américain a souligné que les efforts incessants entrepris depuis par les Etats-Unis dans la lutte antiterroriste avaient affaibli Al Qaïda.

"Grâce aux efforts sans relâche de notre armée, de nos services de renseignement, de nos forces de l'ordre et des membres de la sécurité intérieure, il n'y a pas de place au doute: aujourd'hui, l'Amérique est plus forte et Al Qaïda se dirige vers la défaite", a déclaré Barack Obama dans son allocution hebdomadaire.

La police de New York a déployé vendredi un imposant dispositif de sécurité, notamment des barrages entraînant d'importants embouteillages, en raison d'un renseignement sur un possible projet d'attentat à la voiture ou au camion piégé dans le cadre des célébrations du 11-Septembre.

Pour Obama, le risque demeure

Barack Obama a souligné que des organisations continueraient de prendre pour cibles les Etats-Unis.

"Oui, nous sommes face à un adversaire déterminé et ne vous méprenez pas, ils continueront d'essayer de nous frapper à nouveau. Mais comme nous en apportons à nouveau la preuve ce week-end, nous restons vigilants", a ajouté le président américain.

"Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger la population et peu importe ce qui se dresse sur notre route, nous sommes une nation qui ne renonce pas, nous continuerons", a insisté Barack Obama.

Giuliani met en garde

Lors d'une réunion samedi matin avec des responsables de la sécurité nationale et du renseignement, le président les a invités à ne rien négliger dans la recherche d'informations sur des menaces potentielles, a fait savoir la Maison-Blanche. "Il a également souligné que les Etats-Unis ne devaient pas relâcher leur vigilance et leurs efforts contre le terrorisme dans les semaines et les mois qui viennent", a précisé la présidence.
     
 S'exprimant au nom des républicains, Rudolph Giuliani, maire de New York lors des attentats, a jugé que les Etats-Unis avaient encore de nombreux efforts à fournir pour parer à d'éventuelles menaces.

"Les gens me demandent souvent : "l'Amérique est-elle plus en sécurité aujourd'hui qu'elle ne l'était avant le 11-Septembre?' La réponse est: 'Oui, mais elle n'est pas autant en sécurité qu'elle devrait l'être'", a-t-il dit dans l'allocution hebdomadaire des républicains.