Obama-Romney : un round en public

  • A
  • A
Obama-Romney : un round en public
Le plateau qui va accueillir le deuxième débat entre Barack Obama et Mitt Romney.@ Reuters
Partagez sur :

Les candidats à la Maison-Blanche vont devoir convaincre 80 Américains.

L'un voudra faire oublier sa mauvaise prestation du premier "round". L'autre cherchera à transformer l'essai de son premier acte réussi. Barack Obama et Mitt Romney se retrouvent dans la nuit de mardi à mercredi (3 heures du matin en France) pour un deuxième débat à l'université Hofstra située à Hempstead, à 40 km à l'est de New York. Il sera consacré à la politique étrangère et les questions intérieures. Présentation.

• Des Américains au micro. 80 citoyens indécis interrogeront les deux candidats durant les 90 minutes de débat. Barack Obama et Mitt Romney se déplaceront librement sur une scène circulaire bordée de gradins où s'assiéront les électeurs sélectionnés. Ils auront deux minutes chacun pour répondre aux questions qui leur seront posées avant une minute de "discussion".

debat hofstra 930

© Reuters

Le format existe depuis 1992 et la campagne opposant Bill Clinton à George Bush. Le démocrate avait alors dominé le président sortant, qui dans un plan resté fameux regardait ostensiblement sa montre pendant qu'il n'avait pas la parole. En 2000, le vice-président Al Gore s'était levé de sa chaise et s'était rapproché de George W. Bush pendant l'une des réponses du républicain, qui s'était contenté d'un bref hochement de tête dans sa direction.

• L'arbitre du match. La modératrice du débat, la journaliste de CNN, Candy Crowley, sera chargée d'animer les débats. Elle doit rencontrer le groupe d'Américains indécis mardi et sélectionnera les questions à l'avance. Elle ne se contentera d'être un simple "passe-micro" mais devra relancer les candidats si leurs réponses sont évasives. Tous les Américains présents dans le public n'auront sûrement pas droit à leur "moment de gloire"… Seules neuf personnes avaient pu prendre la parole en 2008 lors du débat entre Barack Obama et John McCain.

Barack Obama Mitt Romney

© REUTERS

• La préparation des champions. Le président sortant s'est isolé avec ses conseillers dans un complexe hôtelier de Williamsburg en Virginie, à 250 km au sud de Washington. Les collaborateurs de Barack Obama jurent que leur champion s'emploiera à faire oublier le président sans ressort de l'acte précédent. "Attendez-vous à ce qu'il soit ferme mais respectueux", a affirmé lundi la porte-parole de campagne de Barack Obama, Jennifer Psaki. "Ça va bien se passer", a lancé dimanche Barack Obama à son local de campagne.

De son côté, Mitt Romney est resté le week-end dernier dans sa résidence du Massachusetts pour préparer la suite. "C'est qu'on appelle donner de l'élan", a assuré sa femme Anne Romney à la radio WPHT. Le candidat républicain devrait à nouveau s'emparer des flottements de l'administration sur le déroulement de l'attaque de Benghazi en Libye, qui a coûté la vie à quatre Américains dont l'ambassadeur.

• Une anecdote pour finir. Pizza Hut s'était fait récemment une belle publicité en promettant une vie de pizzas gratuites à celui qui, dans le public, aurait le cran de demander : "préférez-vous la pizza au chorizo ou à la saucisse ?" Mais après cette initiative qui a fait grincer des dents, la chaîne de restauration a fait machine arrière et va "poser la question en ligne, et non pas pendant le débat", a-t-elle indiqué dans un communiqué.