Obama-Romney : milkshakes contre pizzas

  • A
  • A
Obama-Romney : milkshakes contre pizzas
@ REUTERS
Partagez sur :

Un coup d’œil sur les "coulisses" à quelques heures du premier round entre les deux candidats.

50 millions de personnes devraient suivre mercredi soir le débat à l'université de Denver, dans le Colorado. Dans le coin gauche du "ring" : Barack Obama, le favori, qui brigue un deuxième mandat. De l'autre côté, son "challenger" républicain, Mitt Romney. Europe1.fr vous donne les toutes dernières informations avant ce premier face-à-face dans la course à la Maison-Blanche.

romney 930

© Reuters

• Comment se prépare le "challenger" Romney ? Le candidat républicain a un remède miracle pour affronter ce premier débat : des films et des milkshakes. CBS News raconte que mercredi, avant le grand round, ses fils ont prévu de se rendre au Renaissance Denver Hotel, où séjourne le candidat. Tagg, son fils, a prévu de lui ramener un milkshake au chocolat fondu, son préféré. Etant donné qu'il ne peut plus se rendre au cinéma comme il le faisait durant les primaires, Josh et Craig ont été chargés de piocher quelques bonnes vidéos sur YouTube pour le divertir le papa. Tagg a également ramené avec lui quelques messages d'encouragement de ses petits-enfants : "Nous t'aimons", "Nous savons que tu réussiras". A quelques minutes du débat, les proches de Mitt Romney, le mormon, ont également prévu de se retrouver pour prier. Pas pour spécialement pour qu'il gagne mais surtout pour "remercier Dieu pour ce qu'il leur a donné" et espéré que leur chef de famille montre réellement "qui il est". 

>>> A lire : La galaxie Romney

Quant à sa stratégie pour le débat, Mitt Romney s'est surtout entraîné à l'empathie envers les personnes qui ont été fortement touchées par la crise économique, rapporte le site TPM.

Le président américain a rendu visite aux bénévoles du bureau de campagne de Henderson.

© REUTERS

• Comment se prépare le "favori" Obama ? Le président américain Barack Obama est en retraite à Henderson dans un complexe hôtelier de la banlieue de Las Vegas. Il a fait une courte apparition cette semaine pour visiter un bureau de sa campagne et remercier les volontaires. Le président s'est montré pressé d'en découdre. "Ils (ses conseillers) me font faire mes devoirs. Mais c'est rasant…", aurait déclaré le président américain au téléphone à l'un des volontaires, relate CBS News. "Ils me gardent toute la journée enfermé", aurait-il déploré. D'où l'idée d'organiser une petite sortie livraison de pizzas sous l'œil des caméras.

>>> En image : Dans le Nevada, c'est Obama qui livre les pizzas

Ses "lieutenants", Jay Carney, le porte-parole de la Maison-Blanche et son secrétaire Jen Psaki ont livré peu de détails sur sa préparation. Ses conseillers assurent surtout qu'il n'est pas facile de préparer un candidat qui est toujours président et qui reçoit énormément de sollicitations. Néanmoins, il compte bien répondre à Mitt Romney qui dans le Wall Street Journal de lundi a parlé de "leadership américain atrophié". Comme au football, la "team Obama" a dû ingurgiter plusieurs heures de vidéo sur son vis-à-vis car le candidat arrive moins entraîné que son adversaire qui a déjà plusieurs débats dans les jambes. John Kerry, le candidat démocrate en 2004, s'est prêté au jeu et s'est mis dans la peau de Mitt Romney pour quelques heures. Il a également appris à répondre en moins de cinq minutes, comme l'explique Jake Tapper de ABC.

>>> A lire : la galaxie Obama

• Que disent les derniers sondages ? L'actuel locataire de la Maison-Blanche se détache dans les sondages depuis plusieurs jours. Il a quatre points d'avance selon l'enquête quotidienne de l'institut Gallup. Dans les Etats-clés, indispensables à une victoire le 6 novembre, 52% des électeurs se disent prêts à voter pour le président sortant, contre 41% pour Mitt Romney, selon une enquête publiée lundi par le Washington Post et ABC News. Selon Ipsos pour Reuters, Barack Obama devance Mitt Romney avec 46% des intentions de vote. Enfin, dans un sondage diffusé lundi par CNN, Obama est crédité de 50% des voix contre 47% pour Romney.

• Où voir ce débat ? Le débat est diffusé mercredi entre 21 heures et 22h30, heure américaine, c'est-à-dire entre 3 heures et 4h30 du matin en France. Il sera retransmis sur de nombreuses chaînes américaines mais également sur le site de partage de vidéos YouTube (cliquez-ici). Vous pourrez également vous rendre sur Europe1.fr qui assurera un "live".

armes USA 930

© Reuters

• Quels sont les sujets chauds ? Le débat sera principalement consacré à l'économie, la santé, au rôle du gouvernement et à la gouvernance. Mais d'autres sujets "brûlants" seront sûrement mis sur la table. Dans une publicité qui sera diffusée juste avant le débat, Stephen Barton, un survivant de la tuerie du cinéma d'Aurora, à quelques kilomètres de l'université de Denver, témoigne pour interpeller les politiques. "Cet été dans un cinéma du Colorado, on m'a tiré dessus dans le visage et le cou". Il soulève son col et le téléspectateur découvre les immenses cicatrices de son cou, avant d'annoncer, assis dans une salle de cinéma, que "dans les quatre prochaines années, 48.000 Américains n'auront pas ma chance. Ils seront assassinés par armes à feu pendant le mandat du prochain président". C'est  l'association des Maires contre les armes illégales qui a eu l'idée de ce spot pour demander que les candidats soient interrogés sur les lois régulant le port d'armes à feu, un sujet absent de la campagne.

Les militants d'un contrôle plus strict des armes reprochent au président Obama sa passivité sur le sujet. Mitt Romney a adopté une position plus conservatrice sur la question depuis son mandat de gouverneur du Massachusetts. Il s'est rapproché de la puissante NRA (National Rifle Association), riche lobby des armes, et défend ardemment le droit au port d'armes, garanti par le second amendement de la Constitution.