Obama renouvelle son appel à la création d'un Etat palestinien

  • A
  • A
Obama renouvelle son appel à la création d'un Etat palestinien
Partagez sur :

Le président américain Barack Obama a renouvelé lundi à Washington son appel à la création d'un Etat palestinien en présence du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Ce dernier dit pouvoir envisager un "arrangement" dans lequel Israéliens et Palestiniens vivraient côte-à-côte.

"J'ai dit auparavant et je répèterai ici qu'il est dans l'intérêt, je crois, non seulement des Palestiniens, mais aussi des Israéliens, des Etats-Unis et de la communauté internationale de parvenir à une solution à deux Etats, dans laquelle Israéliens et Palestiniens vivent côte-à-côte dans la paix et la sécurité", a déclaré lundi Barack Obama lors d’une rencontre avec le premier ministre israélien à la Maison Blanche.

Benjamin Netanyahu a dit partager la volonté du président américain de faire avancer la paix et a dit vouloir commencer des négociations avec les Palestiniens "immédiatement". "Je veux dire clairement que nous ne voulons pas gouverner les Palestiniens", a-t-il dit.

Le premier ministre israélien n’a pas pour autant parlé explicitement d'Etat palestinien, et a posé des conditions. Si la sécurité d'Israël est garantie et que les Palestiniens reconnaissent Israël comme un Etat juif, "je crois que nous pouvons envisager un arrangement dans lequel Palestiniens et Israéliens vivent côte-à-côte dans la dignité, sécurité et la paix".

En réaction à ces déclarations, l’autorité palestinienne a jugé "encourageant" ce nouvel appel à la création d'un Etat palestinien de Barack Obama, mais "décevantes" les déclarations du Premier ministre israélien. Mahmoud Abbas, le président de l’autorité palestinienne doit être reçu à la Maison Blanche le 28 mai, deux jours après son homologue égyptien Hosni Moubarak.

La nouvelle politique iranienne des Etats-Unis est un autre sujet de tension. "Le président (Obama) a établi un calendrier pour faire le point sur la politique de l'Iran, (...) Israël se réserve le droit de se défendre, j'espère que le plan du président réussira", a déclaré Benjamin Netanyahu après leur recontre. Il s'inquiète que la diplomatie de la main tendue à l'Iran proposée par Barack Obama ne laisse au régime islamique le temps de fabriquer la bombe atomique dont Israël se sent la cible.