Obama presse le G20 de réformer le système financier

  • A
  • A
Obama presse le G20 de réformer le système financier
Partagez sur :

A une semaine du G20, le président américain a appelé lundi à réformer avec énergie les règles du système financier mondial.

A deux pas de la Bourse de New York devant de hauts dirigeants de la finance, Barack Obama a engagé lundi les dirigeants des pays du G20 à réformer de manière "énergique" les règles du système financier mondial. Alors que les dirigeants des pays développés et des grandes économies émergentes doivent se réunir la semaine prochaine aux Etats-Unis, Barack Obama juge "essentiel de réformer ce qui ne va pas dans le système financier mondial, un système qui lie entre elles les économies et qui propage aussi bien les bénéfices que les risques".

Washington et Wall Street se sont rendus coupables d'une "défaillance collective du sens des responsabilités" dans la crise financière des derniers mois, a reconnu le président américain. Barack Obama réclame donc une nouvelle réglementation vigoureuse du système financier et a prévenu Wall Street qu'il ne permettrait pas un retour aux "comportements inconsidérés" et "aux excès incontrôlés". En pressant les établissements de Wall Street d'agir sur la question des primes exorbitantes versées à leurs dirigeants, Barack Obama espère toutefois les voir agir sans attendre que les parlementaires américains ne légifèrent.

Le président américain a aussi défendu ses projets de réforme financière en engageant le Congrès à adopter avant la fin de l'année ses projets en la matière. Barack Obama a aussi appelé le secteur financier américain à ne pas entraver ses réformes.