Obama (presque) en pleine forme

  • A
  • A
Obama (presque) en pleine forme
@ REUTERS
Partagez sur :

Le président américain vient de faire son premier bilan de santé. Retour sur les résultats.

Il est jeune, il est sportif et il est en bonne santé. Barack Obama, 48 ans, vient de passer son premier examen médical à la Maison-Blanche. Et les résultats sont plus que satisfaisants compte tenu de son rythme de travail. Seuls points noirs : la cigarette et son taux de cholestérol.

Cholestérol : fini les gâteaux
Barack Obama va devoir se serrer la ceinture. Son taux de cholestérol est un peu trop élevé selon ses médecins. Son taux de LDL, une protéine qui dépose le cholestérol sur les parois des artères, est de 138. Soit légèrement au-dessus des 130 unités conseillées. "La bonne nouvelle est que le taux de cholestérol est seulement un peu plus élevé que ce que le médecin voudrait. Donc, il va falloir qu'il dise davantage non cette année lorsque le gâteau arrivera", a reconnu le porte-parole de la Maison-Blanche.

Cœur : dans la moyenne
Selon le rapport médical, le cœur de Barack Obama fonctionne au rythme de 56 battements par minute. "Un rythme très satisfaisant pour un individu qui est sportif", explique le docteur Jean-Paul Hamon, co-président du syndicat Union généraliste. La moyenne pour une personne sportive se situe entre 50 et 60 battements par minutes. 70 pour les moins sportives.

Indice de masse corporel : excellent
L’indice de masse corporel du président américain est de 23,5. "L’indice idéal se situe entre 21 et 23", précise Jean-Paul Hamon, "donc pour Obama, c’est pas mal du tout", ajoute-il. L'indice de masse de corporelle permet de mesurer les risques liés au surpoids. Il est calculé en divisant le poids par la taille au carré.

Pression sanguine : tout va bien
La pression sanguine de Barack Obama est de 10,5/6. "C’est une tension de jeune homme de 20 ans", souligne le docteur Hamon. La moyenne se situe en effet autour de 11.

Les poumons : RAS mais attention à la cigarette
Si rien n’est à signaler du côté des poumons du président, les médecins lui ont tout de même conseillé d’arrêter de fumer.Le porte-parole du la Maison-Blanche a souligné que Barack Obama "continue à mâcher du chewing-gum à la nicotine", mais "rechute de temps en temps".