Obama nomme un ambassadeur à Cuba qui devrait se heurter au Sénat

  • A
  • A
Obama nomme un ambassadeur à Cuba qui devrait se heurter au Sénat
Jeffrey DeLaurentis était déjà présent à La Havane en tant que chargé d'affaires. @ ADALBERTO ROQUE / AFP
Partagez sur :

Cette nomination doit être confirmée par le Sénat, assemblée où les républicains, opposés au rapprochement avec Cuba, pourraient faire blocage. 

Le président américain Barack Obama a annoncé mardi la nomination de Jeffrey DeLaurentis au poste d'ambassadeur à Cuba, une initiative hautement symbolique à quelques mois de son départ mais qui devrait se heurter à l'obstacle du Sénat, contrôlé par les républicains.

Rapprochement décidé en 2014. Jeffrey DeLaurentis est déjà à la tête de la nouvelle ambassade des États-Unis à La Havane, mais a le titre de chargé d'affaires et non celui d'ambassadeur. Après un demi-siècle de tensions héritées de la Guerre froide, les deux anciens pays ennemis ont annoncé un rapprochement fin 2014, qui s'est traduit par le rétablissement des relations diplomatiques et la réouverture des deux chancelleries à Washington et à Cuba en juillet 2015.

Obama se dit "fier". "Je suis fier de nommer Jeffrey DeLaurentis pour devenir le premier ambassadeur des États-Unis à Cuba en plus de 50 ans", a indiqué Barack Obama qui, le 17 décembre 2014, avait annoncé à la surprise générale le rapprochement avec La Havane.

L'opposition des Républicains. Toute désignation présidentielle d'un ambassadeur doit être confirmée par le Sénat. Plusieurs élus du Congrès, dont les anciens candidats aux primaires républicaines Marco Rubio et Ted Cruz, sont vent debout contre la main tendue au régime communiste.