Barack Obama interpellé par un rasta en Jamaïque : "Ya, Man !"

  • A
  • A
Barack Obama interpellé par un rasta en Jamaïque : "Ya, Man !"
@ AFP
Partagez sur :

VIDÉO - Le président américain, de passage à Kingston avant le Sommet des Amériques à Panama, n'a pas pu échapper à la question de la dépénalisation du cannabis. 

A l'aise en toute circonstance. Sur la route qui l'a mené à Panama pour le très sérieux Sommet des Amériques - où les échanges Etats-Unis-Cuba sont particulièrement surveillés - Barack Obama a fait une halte à Kingston, en Jamaïque jeudi. Manches de chemise retroussées (malgré la cravate), micro en main, le président américain a échangé avec des Jamaïcains sur divers sujets dont un incontournable : la légalisation du cannabis.

"Je suis un voyou (...) Ya Man". "Merci ! Salutations, monsieur le président ! Vie et bénédictions sur vous et votre famille. Je m'appelle Miguel Williams, je suis un voyou... Ça suffit, ya man", a lancé un rasta, provoquant les rires de l'assemblée avant de se lancer dans un long plaidoyer pour la légalisation du cannabis, dont les rastafaris font un usage que d'aucuns considèrent comme immodéré.

"Trop de répression". "Mais pourquoi donc est-ce que je m'attendais à cette question ?", a répondu Barack Obama sur le ton de la plaisanterie, avant de devenir plus sérieux. "Je crois fermement que le chemin que nous avons pris aux Etats-Unis avec la 'guerre contre la drogue' met trop l'accent sur la répression et le recours à la prison. Cela s'est révélé contre-productif", a-t-il expliqué. Quant à savoir si les Etats-Unis devraient légaliser la production et la consommation du cannabis, Barack Obama s'est montré circonspect. "Je ne m'attends pas à ce que le Congrès change bientôt la loi fédérale", a-t-il conclu. 

Regardez la vidéo :



ABC Breaking US News | US News Videos

"J'ai encore tous les albums" de Bob Marley. Aucun président américain en exercice ne s'était plus rendu en Jamaïque depuis Ronald Reagan en 1982. Après son arrivée à Kingston, et un bref passage à l'hôtel, Barack Obama s'est rendu au musée Bob Marley, l'ancienne maison de la légende du reggae décédée en 1981. "J'ai encore tous les albums", a confié le président américain devant un mur couvert de disques encadrés et de récompenses.

>> LIRE AUSSI - Légaliser le cannabis rapporterait 1,8 milliard

>> LIRE AUSSI - Les USA découvrent les coffee shops