Obama en campagne chez Facebook

  • A
  • A
Obama en campagne chez Facebook
Barack Obama a choisi Facebook, entreprise du web 2.0, pour présenter son projet économique et s'adresser aux jeunes en vue de 2012.@ REUTERS
Partagez sur :

Mercredi, le président des Etats-Unis s'est entretenu publiquement avec Mark Zuckerberg.

A 18 mois de la présidentielle américaine, Barack Obama a misé sur une visite d’une entreprise en pleine expansion et composée essentiellement de jeunes pour lancer ses sujets économiques de campagne en vue de 2012. Au siège californien de Facebook, le président des Etats-Unis a ainsi défendu, mercredi, sa stratégie budgétaire et exposé sa feuille de route pour réduire les déficits tout en tançant sur le camp républicain.

Ce tchat virtuel, c'est une première pour un président en exercice :

"Le budget républicain qui a été présenté est plutôt radical. Je ne le qualifierais pas de particulièrement courageux", a critiqué Barack Obama. Le plan de budget 2012 présenté par le président républicain de la commission du budget à la Chambre des représentants, Paul Ryan, prévoit des coupes sévères dans les grands programmes sociaux pour tenter de résoudre la question des déficits à long terme.

Le chef d’Etat américain a plaidé pour une approche plus "équilibrée" mercredi. Face au créateur et PDG de Facebook, Barack Obama a ainsi réitéré son souhait d'une réforme fiscale "qui permet aux gens comme moi, et franchement, comme toi, Mark, de payer un peu plus d'impôts". "Ça ne me dérange pas", a répondu Mark Zuckerberg, qui, à 26 ans, est à la tête d'une fortune personnelle estimée à 6,9 milliards de dollars, soit un peu plus de 4,7 milliards d'euros, selon le dernier classement du magazine Forbes.

Un appel aux jeunes

En vue des prochaines échéances, l’actuel président des Etats-Unis - qui avait appuyé sa campagne en 2008 sur les réseaux sociaux - a lancé un appel à la mobilisation, en particulier des jeunes. "Quelle que soit votre appartenance politique, il faut vous impliquer, surtout les jeunes ici, votre génération", a-t-il insisté. "Si vous mettez la même énergie (...) dans le processus politique que celle que vous avez mis dans Facebook, je vous garantis qu'il n'y a rien que nous ne pourrons pas résoudre", a plaidé celui détient plus de 19 millions d'admirateurs sur la page Facebook à son nom.

"Nous avons fait des progrès", a assuré Barack Obama en défendant son bilan à la Maison Blanche. "Plutôt que de se décourager, j'espère que tout le monde est partant pour en remettre un coup et travailler encore plus dur", a-t-il dit.

Mark Zuckerberg avec une cravate

Le président américain a profité de cette visite pour taquiner Mark Zuckerberg. "Mon nom est Barack Obama, et je suis le type qui a fait porter une veste et une cravate à Mark", a plaisanté Barack Obama. Le jeune PDG portait en effet une cravate, au noeud un peu lâche, et une veste noire. "J'en suis très fier", a ajouté le président, sous les rires et les applaudissements du public.

Pour l'anecdote, Barack Obama a raconté que, déjà la première que les deux hommes se sont rencontrés, Mark Zuckerberg "portait cette veste et une cravate, et je lui ai dit au milieu du dîner qu'il commençait à transpirer un petit peu (...) je l'ai aidé à enlever sa veste". Le chef de l'Etat a ensuite retiré la sienne et a invité son hôte à en faire de même.

A la fin de cette entrevue publique, le jeune PDG de Facebook s’est risqué à offrir un sweat-shirt à capuche, frappé du célèbre logo Facebook sur fond bleu, à Barack Obama. "Au cas où vous voudriez vous habiller comme moi", a lancé Mark Zuckerberg.