Obama défend la mosquée de Ground Zero

  • A
  • A
Obama défend la mosquée de Ground Zero
Barack Obama a apporté un soutien sans doute décisif au projet de Maison Cordoba sur le site de Gournd Zero.@ REUTERS
Partagez sur :

Le projet de construction sur le lieu du 11-Septembre est très controversé outre-Atlantique.

Le projet de construction de mosquée sur le site de Ground Zero, théâtre des attentats du 11-Septembre, a reçu vendredi un soutien sans doute décisif. Car c’est Barack Obama lui-même qui s’est déclaré favorable à ce projet, très controversé outre-Atlantique.

"Liberté religieuse"

"En tant que citoyen et en tant que président, je crois que les musulmans doivent bénéficier du droit de pratiquer leur religion comme n'importe quel autre ressortissant de ce pays", a déclaré le président américain lors d'une réception réunissant des diplomates des pays islamiques et des représentants de la communauté musulmane. "Cela inclut le droit de construire un lieu de culte et un centre communautaire sur une propriété privée dans le bas de Manhattan dans le respect des règlements et du droit local."

Le service des domaines de la ville de New York a autorisé au mois d'août la construction du centre musulman qui devrait comporter une salle de prière, à deux pâtés de maisons de l'endroit où se trouvaient autrefois les tours jumelles. "Nous sommes en Amérique et notre engagement pour la liberté religieuse est indéfectible", a dit Barack Obama qui a fait de l'amélioration des relations avec les nations musulmanes une clé de sa politique étrangère.

"Abasourdis"

Cette prise de position a provoqué des remous parmi les opposants au projet, parmi lesquulles les organisations de famille des victimes du 11-Septembre sont en première ligne. L’une d’elles a estimé samedi dans un communiqué que président Obama avait "choisi de déclarer nos souvenirs du 11-Septembre obsolètes et le caractère sacré de Ground Zero dépassé. (…) Nous sommes abasourdis que le président soit prêt à faire fi de ce dont les Américains devraient être fiers", a indiqué l'organisation des Familles de victimes du 11 septembre pour des Etats-Unis forts et sûrs.

Pour le représentant de New York à la Chambre basse du Congrès, le républicain Peter King, "la communauté musulmane fait preuve d'insensibilité et de manque de compassion en voulant construire une mosquée dans l'ombre de Ground Zero. Malheureusement, le président a cédé au politiquement correct".