Obama-Castro : la Maison blanche minimise

  • A
  • A
Obama-Castro : la Maison blanche minimise
@ REUTERS
Partagez sur :

Ce n'était pas une discussion importante", a déclaré Ben Rhodes, conseiller adjoint du président à la sécurité nationale.

La Maison blanche a minimisé mardi la portée de la poignée de main entre Barack Obama et son homologue cubain Raul Castro lors de la cérémonie à la mémoire de Nelson Mandela, qui s'est déroulée dans la journée à Johannesburg. "Rien d'autre que son discours n'était prévu en ce qui concerne le rôle du président. Il n'a en réalité rien fait de plus qu'échanger des compliments (avec les dignitaires sur le podium) avant de prendre la parole. Ce n'était pas une discussion importante", a déclaré Ben Rhodes, conseiller adjoint du président à la sécurité nationale.

"Nous avons toujours les mêmes inquiétudes à la fois au sujet des droits de l'homme et d'Alan Gross", a-t-il ajouté, évoquant le cas d'un Américain détenu à Cuba pour atteinte à la sûreté de l'Etat.

ZOOM - Ces poignées de mains improbables entre chefs d’État

PHOTOS - Les images qui entreront dans l'Histoire

RETOUR SUR - Revivez l'hommage à Mandela

PHOTO - Hollande et Sarkozy ensemble à Soweto