Obama assure Israël de son soutien

  • A
  • A
Obama assure Israël de son soutien
@ REUTERS
Partagez sur :

Le président américain a redit son souhait que la crise iranienne soit résolue diplomatiquement.

A la veille de sa rencontre avec le président israélien Benjamin Netanyahu, Barack Obama a réaffirmé dimanche son soutien à son allié face à la menace iranienne, tout en regrettant qu’on "parle trop de la guerre" contre Téhéran en ce moment.

Lors d’un discours prononcé devant l’Aipac, le principal lobby pro-Israël aux Etats-Unis, le président américain a toutefois déclaré qu'il "n'hésitera(it) pas à utiliser la force" pour défendre les intérêts américains, indiquant que l’Iran pouvait "encore choisir la voie diplomatique" pour résoudre la crise sur son programme nucléaire controversé.

"Encore une place pour la diplomatie"

"On parle trop de guerre" contre l'Iran, a d’abord regretté Barack Obama, faisant référence aux récentes menaces voilées de l'Etat hébreu d'attaquer unilatéralement l'Iran. "Au cours des dernières semaines, de telles discussions n'ont servi que le régime iranien, en faisant grimper le prix du pétrole, dont il dépend pour financer son programme nucléaire", a poursuivi le président américain.

"Je crois fermement qu'il y a encore la place pour la diplomatie -accompagnée d'une certaine pression- pour résoudre cette crise. Les Etats-Unis et Israël affirment ensemble que l'Iran n'a pas encore d'arme nucléaire, et nous sommes très vigilants dans la surveillance de leur programme", a-t-il poursuivi.

"Je n’hésiterai pas à utiliser la force"

Toutefois, le président américain a tenu à souligner que "toutes les options restaient sur la table" pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, y compris "une action militaire".

"Les dirigeants de l'Iran doivent savoir que je ne mène pas une politique d'endiguement. Je mène une politique qui consiste à empêcher l'Iran de se doter d'une arme nucléaire. Et comme je l'ai déjà dit très clairement au cours de mon mandat, je n'hésiterai pas à utiliser la force pour protéger les Etats-Unis et leurs intérêts", a assuré le président américain.

Pression sur Obama

Ce discours intervient à la veille d’une rencontre entre Barack Obama et le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Ce dernier demande à Barack Obama un soutien plus clair contre l’Iran, réclamant "des garanties" pour ne pas attaquer maintenant le régime de Mahmoud Ahmadinejad.

Le président Obama subit également la pression de ses adversaires républicains, qui l’accusent d’être trop conciliant avec Téhéran.