Oak Creek : un crime raciste ?

  • A
  • A
Oak Creek : un crime raciste ?
Le tireur qui a ouvert le feu dans un temple sikh en banlieue de Milwaukee a été abattu par la police.@ REUTERS
Partagez sur :

L'homme qui a ouvert le feu dans un temple sikh, dans le Wisconsin, pourrait avoir agi par racisme.

Deux semaines après la tuerie d'Aurora, les Etats-Unis sont une nouvelle fois sous le choc. Dimanche matin, un homme armé a ouvert le feu dans un temple sikh en banlieue de Milwaukee, dans le Wisconsin. Six personnes ont été tuées et trois autres ont été grièvement blessées. Le tireur, lui, a été abattu par la police. Les enquêteurs cherchent maintenant à déterminer les motivations de ce crime.

Une affaire de "terrorisme intérieur"? Les enquêteurs fédéraux du FBI cherchent à déterminer si l'affaire relève du "terrorisme intérieur". Ce qualificatif, qui n'a pas été utilisé dans le cas de la tuerie d'Aurora, impliquerait que le tueur ait eu une motivation politique, note le Los Angeles Times. Prudents, les enquêteurs insistent toutefois sur le fait qu'ils n'ont encore aucune certitude sur ce qui a pu pousser le tireur à ouvrir le feu.

Quel est le profil du tireur ? L'identité du tueur n'a pas été révélée par la police, mais quelques éléments ont tout de même filtré. La police cherche à déterminer si cet homme blanc, chauve et âgé d'une quarantaine d'années était un skinhead ou un suprématiste blanc, selon ABC News. Il avait un "passé militaire" et a été pendant un temps affecté à la base de Fort Bragg, en Caroline du Nord, où s'entraînent notamment les forces spéciales américaines. Vêtu d'un t-shirt blanc et d'un pantalon noir, il arborait en outre un tatouage sur le thème du 11-Septembre sur un bras, selon un  témoin cité par CNN.

Pourquoi s'en prendre aux sikhs ? Les sikhs, qui sont entre 500 et 700.000 aux Etats-Unis, portent un turban et la barbe, et sont souvent pris pour des musulmans, alors que leur religion n'a aucun lien avec l'islam. Ils sont la cible d'attaques racistes, particulièrement depuis les attentats du 11-Septembre. "La majorité des Américain pense que toute personne portant un turban est un musulman, un taliban ou un admirateur de Ben Laden", déplore Rajwant Singh, président d'une association sikh, auprès de The Daily Beast

Quelles autres attaques ont visé des sikhs ? Dans les jours qui ont suivi les attaques du 11-Septembre, les attaques visant les sikhs se sont multipliées. Le 15 septembre 2001, un sikh était ainsi abattu dans une station-service de Mesa, dans l'Arizona. Dans la seule région de Milwaukee, au moins quatre cas de violences contre des sikhs ont été recensées dans la seule région de Milwaukee, selon le Milwaukee Journal Sentinel. En 2010, deux sikhs ont été tués à Sacramento et un autre a été roué de coups à New York. Un temple sikh a aussi été saccagé en février à Detroit, avec des inscriptions laissant clairement penser que les vandales pensaient avoir affaire à une mosquée. 

En tout, la Coalition Sikh, une association basée à New York, a relevé par moins de 700 attaques ou incidents depuis le 11-Septembre. Inquiets, des membres du Congrès ont même écrit en avril au ministère de la Justice pour demander au FBI de collecter des données sur les agressions dont sont victimes les membres de cette communauté, comme il le fait pour d'autres groupes.