Areva : la culture de sécurité du Creusot jugée insuffisante par le Royaume-Uni

  • A
  • A
Areva : la culture de sécurité du Creusot jugée insuffisante par le Royaume-Uni
Des anomalies avaient été découvertes à l'usine nucléaire du Creusot l'an dernier.@ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

L'Office britannique de régulation nucléaire s'inquiète d'insuffisances en matière de sécurité sur la future centrale d'Hinkley Point, après les inspections réalisées sur celle du Creusot en France.

La qualité du contrôle d'EDF sur son fournisseur Areva, qui doit fabriquer les réacteurs de la nouvelle centrale nucléaire britannique d'Hinkley Point, est sujette à caution, estime l'Office britannique de régulation nucléaire (ONR) dans un document interne. Après la découverte d'irrégularités à l'usine du Creusot l'an dernier, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française et plusieurs de ses homologues ont procédé à des inspections sur le site en décembre dernier. 

Des vérifications à venir. Dans un compte-rendu de visite daté du 16 décembre, obtenu dans le cadre d'une requête pour publication de documents officiels et consulté par Reuters, l'ONR estime que la culture de l'usine du Creusot est insuffisante en matière de sécurité nucléaire et s'inquiète des conséquences potentielles sur le projet d'Hinkley Point.

L'ONR a confirmé vendredi la véracité de ce document et a déclaré avoir depuis décidé de mener une nouvelle série d'inspections auprès d'EDF et de sa chaîne de fournisseurs afin de s'assurer que la fabrication de tous les équipements est conforme aux standards requis. Un haut responsable de l'ASN avait estimé récemment que les outils de production de la forge exploitée au Creusot étaient sous-dimensionnés pour produire de gros composants nucléaires.