Nouvelles manifestations au Maroc après la mort d'un poissonnier

  • A
  • A
Nouvelles manifestations au Maroc après la mort d'un poissonnier
Les Marocains ont été plusieurs milliers à manifester lundi à Al Hoceima mais aussi à Rabat, à Oujda et à Settat.@ FADEL SENNA / AFP
Partagez sur :

Pour l'un des organisateurs de la contestation, les manifestations se poursuivront tant que les responsables de cette mort n'ont pas été punis.

Des milliers de Marocains ont manifesté de nouveau lundi dans une ville du nord du pays, Al Hoceima, protestant pour la quatrième journée consécutive après la mort d'un poissonnier broyé dans la benne d'un camion de ramassage des ordures ménagères alors qu'il tentait de récupérer du poisson confisqué par la police.

Vaste mouvement de protestation. La mort vendredi de Mouhcine Fikri a déclenché l'un des plus vastes mouvements de protestation dans le pays depuis 2011, quand le Mouvement du 20 février avait organisé des manifestations en faveur de réformes démocratiques inspirées par les révoltes du "printemps arabe" dans d'autres pays.

"Chasser les personnes corrompues". Les manifestations se poursuivront jusqu'à ce que tous les responsables de ce crime soient punis", a déclaré Al Houssine Lmrabet, l'un des organisateurs de la contestation. "Nous voulons aussi la garantie que cela ne se reproduira pas. Cela doit commencer en chassant les personnes corrompues de l'administration publique".

Aussi à Rabat, Oujda et Settat. Des manifestations de moindre ampleur ont également eu lieu lundi soir dans plusieurs autres villes du Maroc, dont la capitale Rabat, Oujda dans l'Est ou encore Settat dans le centre.