Nouvelle manifestation contre la présidente Park à Séoul

  • A
  • A
Nouvelle manifestation contre la présidente Park à Séoul
La foule réunie sur une grande place près du palais présidentiel réclame le départ de Park Geun-hye.@ YE AUNG THU / AFP
Partagez sur :

Si le parlement a voté la destitution de Park Geun-hye, empêtrée dans un vaste scandale de trafic d'influence, c'est à la Cour suprême sud-coréenne que revient la décision finale.

Des dizaines de milliers de Sud-Coréens sont descendus samedi dans les rues de Séoul, pour le neuvième week-end consécutif, afin de réclamer la démission de la présidente Park Geun-hye, mise en cause dans une affaire
de trafic d'influence. Dans une ambiance festive, deux cents jeunes gens déguisés en père Noël ont distribué des cadeaux aux quelque 200.000 manifestants rassemblés dans la capitale sud-coréenne, parmi lesquels beaucoup d'enfants.

Un vaste scandale de trafic d'influence. "Ce serait un joyeux Noël si Park Geun-hye démissionnait", a scandé la foule réunie sur une grande place à quelques pâtés de maison du palais présidentiel. Park Geun-hye, 64 ans, est impliquée dans un scandale de trafic d'influence qui s'est développé autour d'une de ses proches amies, Choi Soon-sil, et dont les ramifications s'étendent jusqu'aux grands conglomérats sud-coréens, les "chaebols".

La décision de la Cour suprême. Le Parlement a voté la destitution de la présidente sud-coréenne à une écrasante majorité le 9 décembre mais la décision est désormais entre les mains de la Cour suprême, qui a 180 jours à compter de la date du vote pour la maintenir au pouvoir ou la démettre de ses fonctions.