États-Unis : nouvel acquittement d'un policier qui avait abattu un homme noir

  • A
  • A
États-Unis : nouvel acquittement d'un policier qui avait abattu un homme noir
Un policier de 25 ans était accusé d'homicide par négligence pour avoir abattu un homme de 23 ans en 2016. (Photo d'illustration)@ MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Un policier américain avait abattu un jeune homme de 23 ans qu'il avait pris en chasse. 

Un ancien policier afro-américain a été acquitté mercredi au terme de son procès pour la mort d'un jeune homme noir qu'il avait abattu à Milwaukee et dont le décès avait embrasé pendant deux nuits cette ville du nord des États-Unis.

Une course-poursuite avant l'homicide. Les cris d'indignation et les pleurs de proches de la victime ont retenti dans la salle d'audience à la lecture du verdict. Dominique Heaggan-Brown, 25 ans, était accusé d'homicide par négligence pour avoir abattu Sylville Smith en août 2016. Le policier avait pris en chasse ce jeune homme de 23 ans qui était armé et qu'il suspectait d'être impliqué dans un délit lié à la drogue. Si l'ex-policier et la victime sont tous deux noirs, cette affaire résonne aux États-Unis avec une force particulière après plusieurs cas de jeunes Afro-américains abattus par la police ces dernières années. Ces morts ont souvent provoqué des manifestations dans lesquelles sont dénoncés les préjugés qui pousseraient les policiers à employer une force disproportionnée face aux hommes noirs.

Un deuxième tir inutile ? Dans le procès de Dominique Heaggan-Brown, les procureurs s'étaient d'ailleurs particulièrement penchés sur le deuxième tir ayant visé Sylville Smith, estimant qu'il n'était pas nécessaire puisque ce dernier avait alors perdu son arme. Les avocats du policier ont argumenté que leur client avait agi en légitime défense, forcé de décider rapidement s'il devait ou non faire usage de son arme à feu. Le procureur du comté de Milwaukee, John Chisholm, a appelé au calme après le verdict.