Nouveau séisme en Nouvelle-Zélande

  • A
  • A
Nouveau séisme en Nouvelle-Zélande
@ YOUTUBE
Partagez sur :

VIDEO - Une secousse d’une magnitude de 6 a touché lundi la ville de Christchurch, sur l’île du sud.

La terre a une nouvelle fois tremblé en Nouvelle-Zélande. Un nouveau séisme, de magnitude 6, a frappé Christchurch lundi, le deuxième de la journée, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS). Cette deuxième secousse avait son épicentre à 14km de Christchurch, à une profondeur de 11 km.

"Aussi fort que celui de février"

La ville, la deuxième plus grande de Nouvelle-Zélande, avait été secouée peu auparavant par une secousse de magnitude 5,2, dont l'épicentre était à 10 km de Christchurch et à une profondeur de 11 km. Cette première secousse a occasionné des dégâts matériels mais ne semble pas avoir fait de victime, avait précisé la police.

La première secousse a été longue et violente :



"Le premier tremblement de terre a été extrêmement violent", explique Martine, une Française installée en Nouvelle-Zélande, sur Europe 1. "On l’a ressenti avec une force incroyable. Il était aussi fort que celui de février", poursuit-elle. "Il y a eu une autre secousse après, un peu moins forte, puis une troisième beaucoup plus forte alors que j’étais en voiture".

La Française raconte que sa voiture a alors fait "des zigzags sur la route", l’obligeant à s’arrêter. Martine a ensuite dû se réfugier en hauteur "à cause de la liquéfaction du sol". Il s’agit d’un phénomène courant, lors d’un séisme, qui veut que le sol se ramollisse et rejette son eau.

Le sol a perdu son eau sous l’effet de la secousse, lundi à Christchurch :





Christchurch a été le théâtre de deux gros tremblements de terre ces derniers mois. La majeure partie du centre-ville de la cité est vidée de ses habitants depuis le séisme de magnitude 6,3 du 22 février, qui avait fait 181 morts, soit le tremblement de terre le plus meurtrier dans ce pays depuis 80 ans. Christchurch avait été déjà secoué le 4 septembre par un premier tremblement de terre, de magnitude 7, qui n'avait pas fait de morts mais qui avait causé de gros dégâts matériels.

Ces nouvelles secousses telluriques interviennent le jour de l'ouverture d'une enquête sur l'écroulement d'un immeuble au centre de Christchurch, qui avait fait 106 morts dont 65 étudiants étrangers, dans le séisme du 22 février. Fin mai, des scientifiques mandatés par le gouvernement avaient prévenu que la région de Christchurch avait une chance sur quatre de subir un nouveau tremblement de terre d'ici un an. Des simulations estimaient à 23% le taux de probabilité d'un séisme de magnitude comprise entre 6 et 7 dans la région de Canterbury au cours des douze prochains mois, selon le scientifique Matthew Gerstenberger, de l'institut GNS Science.