Nouveau scandale dans l'Eglise

  • A
  • A
Nouveau scandale dans l'Eglise
@ REUTERS
Partagez sur :

L’évêque de Bruges a démissionné après avoir reconnu avoir abusé d’un jeune garçon.

Le scandale de la pédophilie dans l'Eglise catholique a pris une nouvelle dimension vendredi avec, pour la première fois, la démission spectaculaire d’un évêque belge, qui a reconnu avoir abusé d'un mineur durant son ministère. Mgr Roger Vangheluwe, évêque de Bruges, a présenté sa démission à Benoît XVI qui l'a acceptée vendredi.

"Quand je n’étais pas encore un évêque, et un peu plus tard, j’ai abusé d’un garçon", déclare l’évêque dans un texte rendu public à la presse vendredi. "Cela a marqué la victime à jamais. La blessure ne se cicatrise pas. Ni en moi, ni pour la victime", ajoute-t-il disant avoir imploré à plusieurs reprises le pardon de la victime et sa famille.

Mgr Vangheluwe est le premier évêque qui démissionne pour avoir commis lui-même des abus sexuels sur mineur. Jusqu’à présent, les autres prélats qui ont démissionné, l'ont fait pour avoir couvert des hommes d'Eglise dont ils étaient les supérieurs.

Pas de poursuites judiciaires

Les faits étant prescrits, Mgr Vangheluwe ne risque pas de poursuites pénales ou civiles mais pourrait être défroqué", c'est-à-dire réduit à l'état laïc, par le pape.

Le cas de Mgr Vangheluwe pourrait mettre en difficulté le précédent primat de Belgique, le cardinal Godfried Danneels, à la tête de l'Eglise belge de 1979 à fin 2009. Celui-ci a en effet reçu la famille de la victime début avril, en présence de l’évêque de Bruges. Pourtant, c'est la famille de la victime qui a alerté la commission indépendante mise en place par l'Eglise pour traiter les cas d'abus sexuels, et non le cardinal.