Nouveau raid de l'aviation française sur Raqqa en Syrie

  • A
  • A
Nouveau raid de l'aviation française sur Raqqa en Syrie
Un Rafale sur le point de décoller. Image d'illustration.@ ECPAD / AFP
Partagez sur :

Ce raid, organisé dimanche sur le fief syrien de l'EI, visait un centre de stockage et de maintenance d'armements lourds.

L'aviation française a mené dimanche un raid aérien "au cœur du dispositif de Daesh à Raqqa en Syrie", a annoncé dans dimanche soir le ministère de la Défense.

Un centre de stockage d'armements. Dans un communiqué, le ministère précise qu'un "raid aérien français a frappé un centre de stockage et de maintenance d'armements lourds de Daesh à Raqqa".  "Ce raid était composé de quatre Rafale, de quatre Mirage 2000 et d'un Atlantique 2. Une dizaine de missiles de croisière SCALP ont touché et détruit ce centre situé au cœur du territoire contrôlé par le groupe terroriste", ajoute le communiqué.

"Intense semaine de frappes". "Cette action intervient après une intense semaine de frappes des aéronefs français, dans le cadre de la coalition internationale, en soutien aux opérations terrestres des forces irakiennes et kurdes près de Mossoul en Irak", précise le texte. "Ces frappes ont détruit de nombreux postes de combat, des caches d'armes, des sites de fabrication d'engins explosifs et d'armements lourds. Elles contribuent au travail de préparation des batailles pour les reprises de Mossoul en Irak et de Raqqa en Syrie".

"Nous frappons tous les jours". L'aviation française mène régulièrement des raids aériens sur les zones en Syrie et en Irak tenues par l'organisation État islamique (Daesh, selon son acronyme arabe).  "On ne le dit pas tous les jours, mais depuis que nous sommes dans la coalition, nous frappons tous les jours", a assuré en juillet le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. "Taper à Mossoul, taper en Irak, c'est aussi assurer notre sécurité en France, voire globalement en Europe". L'aviation française a mené près de 800 raids en Syrie et en Irak depuis l'engagement du pays dans la coalition, faisant de la France le deuxième pays qui contribue le plus aux frappes aériennes, après les États-Unis.

Regardez cette vidéo du ministère de la Défense sur le raid de dimanche :