Nouveau décès au Venezuela, 36 morts en un mois de manifestations

  • A
  • A
Nouveau décès au Venezuela, 36 morts en un mois de manifestations
Les anti-Maduro défilent presque tous les jours et par milliers pour exiger des élections générales anticipées.@ JUAN BARRETO / AFP
Partagez sur :

Touché à la tête par un projectile, un jeune manifestant de 22 ans a succombé à ses blessures vendredi, portant à 36 le nombre de morts dans les manifestations secouant le Venezuela depuis un mois.

Un jeune homme est décédé vendredi au Venezuela après avoir été grièvement blessé la veille lors de violences dans la ville de Valencia, dans le nord, a-t-on appris auprès de la mairie et de sources médicales, portant à 36 le nombre de morts en plus d'un mois de manifestations anti-gouvernementales.

Touché par un projectile. Hecder Lugo Pérez, 22 ans, avait été touché par un projectile à la tête et il a succombé à ses blessures, selon des sources au sein de la clinique Valles de San Diego où il avait été admis. "Je suis au regret d'annoncer le décès du jeune Hecder Lugo Pérez", a confirmé le maire de Valencia, Enzo Scarano. Le type de projectile l'ayant blessé n'a pas été précisé.

Au moins quatre autres personnes ont été blessées lors d'affrontements entre manifestants de l'opposition au président socialiste Nicolas Maduro et militaires, mais aussi durant les pillages de commerces à Valencia, ville située à 160 kilomètres à l'ouest de Caracas. Ce décès porte à 36 le nombre de morts dans les manifestations et violences secouant le Venezuela depuis début avril.

Des manifestations violentes. Dans ce pays en profonde crise politique et économique, les anti-Maduro défilent presque tous les jours et par milliers pour exiger des élections générales anticipées et obtenir ainsi le départ du chef de l'État avant la fin de son mandat en décembre 2018. Environ 70 commerces ont été attaqués depuis mardi à Valencia, selon la fédération du patronat Fedecamaras, des violences qui surviennent en marge des manifestations. Les pillages ont notamment touché une usine de production de bières du groupe Polar, un site de fabrication de pâtes et une usine de ciment. De nombreux véhicules ont aussi été incendiés. Par précaution, les chauffeurs de poids lourds ont préféré ne pas prendre la route dans cette région.

Vendredi, une manifestation d'étudiants est prévue, pour la deuxième journée consécutive, contre le projet de Nicolas Maduro d'adopter une nouvelle Constitution, une manœuvre selon l'opposition pour repousser les élections et s'accrocher au pouvoir.